Passer au contenu principal

«Les Dames», une planète femme lumineuse

Avant sa sortie dans les salles ce 26 septembre, «Les Dames» ont conquis le public de l’open-air de Vevey en août (photo des protagonistes avec les deux réalisatrices Stéphanie Chuat et Véronique Reymond, 4e et 6e depuis la g.) comme celui des Festivals Visions du Réel et de Locarno.

Pudeur et fous rires

Flexibilité de chaque instant

Une longue gestation

«La magie est venue de ce que ces cinq femmes nous ont dit d’elles»

Votre filmographie compte fictions et documentaires, pourquoi avoir choisi ce dernier format pour un sujet comme celui-ci?

Vous êtes-vous imposées une certaine retenue, comment ne pas aller trop loin?

Quand on a un thème, mais la vraie vie comme seul script, comment gérer le différentiel entre ce qu’on a envie de dire, de traiter et ce qui se passe?

Il y en a aussi dans le film, des moments de rire alternant avec d’autres, plus lourds, et on y voit le rôle prépondérant du montage. Comment avez-vous géré ce dosage?