Passer au contenu principal

Deux festivals se greffent sur la Fête nationale

Lundi, l’Estivale Open Air se termine alors que Rock Oz’Arènes lève son rideau avec, pour les deux, des artistes suisses à l’affiche.

Mardi 3 août, une soirée ancrée dans les traditions. Du blues avec Seasick Steve (photo). Du rock avec Robert Plant. Et du balkanique avec Emir Kusturica.?
Mardi 3 août, une soirée ancrée dans les traditions. Du blues avec Seasick Steve (photo). Du rock avec Robert Plant. Et du balkanique avec Emir Kusturica.?
Roberto Ricciuti
Stephan Eicher a concocté un spectacle tout spécialement pour ce 1er août dans les arènes d'Avenches, où joueront notamment aussi les coups de cœur de la directrice Charlotte Carrel, Zazie et Seasick Steve.
Stephan Eicher a concocté un spectacle tout spécialement pour ce 1er août dans les arènes d'Avenches, où joueront notamment aussi les coups de cœur de la directrice Charlotte Carrel, Zazie et Seasick Steve.
La Fête nationale peut compter à Avenches sur Stephan Eicher et Bernie Constantin, ainsi que sur Bastian Baker qui chantera l'hymne national accompagné d'un cor des Alpes.
La Fête nationale peut compter à Avenches sur Stephan Eicher et Bernie Constantin, ainsi que sur Bastian Baker qui chantera l'hymne national accompagné d'un cor des Alpes.
Keystone
1 / 3

Tous les quatre ans, le festival avenchois voit ses dates avancées au début du mois d’août. «Ce sont les années bissextiles qui veulent ça, explique sa directrice, Charlotte Carrel. Bon, et aussi un peu l’ancienne Municipalité, qui nous oblige à quitter notre case adorée de la mi-août, trop proche de la rentrée scolaire et de la traditionnelle Fête de la jeunesse qui se déroule au cœur de la ville. Forcément, cela ne nous plaît pas trop, puisqu’on se retrouve collé au Paléo et à l’Estivale, ce qui ne pose pas uniquement des problèmes de fréquentation, mais qui complique la logistique des sponsors, lesquels n’ont que très peu de temps pour démonter leurs stands et les remonter chez nous. Bref, c’est comme cela, on accepte, tout en nous disant que ça devrait être la dernière fois puisqu’il y a eu un changement de Municipalité. Mais, du coup, c’est un mal pour un bien puisque ces dates nous ont permis de mettre sur pied une soirée suisse le jour de la fête nationale, ce que nous voulions faire depuis longtemps.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.