Di-Meh fait son show dans les gravières de Vernier

ReportageOrganisé par un limonadier fameux, le concert du rappeur genevois dans les gravières de Vernier, sur invitation, a réuni 2000 jeunes fans.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Un concert insolite dans un lieu secret». Sur le site de l’entreprise Red Bull, le descriptif avait de quoi allécher le chaland. La vedette du rap genevois Di-Meh, pour célébrer la sortie de son nouvel album «Fake Love», donnera un secret gig en privé. Concept déjà éprouvé avec cet autre artiste du cru, Kadebostany, à Renens en 2015. Le billet est gratuit, à condition d’obtenir l’invitation ad hoc. Les inscriptions ne se sont pas fait attendre. Au jour dit, vendredi 7 juin, ils seront 2000 à honorer le rendez-vous.

Il a d’abord fallu se rendre devant Palexpo. Une foule impressionnante, beaucoup d’adolescents en tenue estivale, attend dans un long couloir menant vers les voies rapides en contrebas. Des cars – il y en a six, sept ou plus – embarquent tout ce monde. Destination Vernier. Au 30, route de Satigny, les conducteurs terminent leur course au milieu du désert. Dans les gravières de Montfleury.

«Truc de ouf»

Sur les tertres tout autour, des machines d’excavation, gigantesques. Au centre de ce cirque artificiel, des buvettes, le public, et la scène, encadrée par deux tapis roulants immenses. Pareil cadre évoque ce que le festival Antigel a réalisé cet hiver dans les gravières du Salève.

Pour annoncer la tenue de ce «concert secret», quatre vidéos se sont succédé ces dernières semaines: Di-Meh en quête d’un lieu, Di-Meh s’organisant, Di-Meh donnant la date à ne pas manquer. Il y aura même les Belges Caballero & Jean Jass. Et MC Buseta, du Brésil. «Ça veut dire chatte», précise un connaisseur venu de Paris rien que pour ça.

Chose promise… Des sons de moto vrombissent dans la sono parfaitement calibrée. Des vidéos de skateurs défilent rapidement. Le vent se lève à présent. Sous les dents, ça crisse. Dans les yeux, ça pique. Fait-il de plus en plus froid? Les ados s’en fichent, ils ont chaud, ils «sont» chauds. Di-Meh assure comme une bête. «Putain, on a charbonné pour ça! C’est un réel accomplissement. C’est un truc de ouf.» Le son devient lourd, les vibrations, puissantes. Les mots, eux, restent simples. Di-Meh chante: «Laisse-moi faire ce que je fais de mieux.»

Filmé comme une star

Ç’aurait pu se transformer en party sauvage. Il n’en sera rien. Rien de punk ici. Le site a été grillagé sur tout le périmètre, les agents de sécurité surveillent en permanence le terrain, tandis qu’une équipe ramasse à la pince les déchets laissés au sol. Enfin, on notera ces caméras braquées sur la scène, dont un bras mobile comme on n’en voit qu’à Paléo ou au Montreux Jazz Festival. Nécessité du web encore, qui réclame la diffusion en direct du concert. Avec des images de «ouf», comme dirait l’autre.

Pour Di-Meh, la soirée a tout l’air d’un succès. Gagnera-t-il en notoriété à s’allier ainsi avec une entreprise soucieuse de son marketing? Pour l’organisateur, l’opération a dû coûter grands frais. Impossible, cependant, de connaître le budget. Dans le business, musical y compris, rien ne se perd, tout est secret.

(24 heures)

Créé: 11.06.2019, 11h10

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.