«On doit vendre encore quelques disques avant de revenir skier»

FestivalThe Kooks étaient mercredi les invités rock du Zermatt Unplugged. Le chanteur Luke Pritchard parle Beatles, Bee Gees et business.

The Kooks en concert mercredi soir au Zermatt Unplugged

The Kooks en concert mercredi soir au Zermatt Unplugged Image: Florian Aeby

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec ses chaussures mi-mocassins à boucles, mi chaussons à grosse fourrure, le chanteur des Kooks parvient à rendre presque banal le décor ultra kitsch de l'Alex, l'un des hôtels les plus furieusement baroques de Zermatt. Quelques heures plus tard, ce mercredi soir, il jouera dans la salle attenante, bondée de fans du groupe anglais, ici en format acoustique - le principe du Zermatt Unplugged, dont la nouvelle édition a débuté mardi. Au débotté, Luke Pritchard répond aux thématiques du jour.

Quel est le meilleur disque acoustique de tous les temps?
Je choisirais un Nick Drake, "Five Leaves Left". Ou "Pink Moon"! Avec ses cordes, l'ensemble de l'album est tout simplement sublime.

La meilleure chanson à jouer à la guitare sèche, qui ne soit pas une chanson des Kooks?
"Norvegian Wood", des Beatles. Parvenir à la jouer est très satisfaisant pour tout guitariste. Il y a un truc assez fou avec les Beatles: on peut jouer leurs morceaux de façon très simple, et ça marche. Mais on peut aussi se plonger au plus près de l'interprétation - et alors ça devient très complexe! Leurs mélodies peuvent être chantées par tout le monde tout en représentant un vrai challenge de musicien.

Les Beatles furent votre première influence?
Oui. Le plus grand groupe de tous les temps.

La meilleure chanson avec "montagne" dans le titre?
Jimi Hendrix, "Voodoo Child" (il chante) "Well, I stand up next to a mountain!". Pardon, dans le titre? "Ain't no Mountain High Enough", par Marvin Gaye. Très adéquat pour un après ski devant la cheminée.

Que vous évoque la montagne?
Un truc plutôt dangereux, un peu menaçant. Ca nous rappelle notre petit statut de mortel et invite à l'humilité. Etonnamment, la mer symbolise plutôt quelque chose d'accueillant et de rassurant pour moi. Sans doute parce que j'ai grandi près d'elle, à Brighton. J'aimerais que les nuages se cassent vite pour avoir une chance d'apercevoir "the bloody Matterhorn".

Une chanson pour ne pas mourir de froid?
Un pur truc de danse, non? "Staying Alive", des Bee Gees. On a beaucoup moqué cette chanson et on oublie à quel point elle est impeccable. Le son est irréprochable, la boucle de batterie est meurtrière. Et ces voix! Les frères Gibbs sont dingues. En tant que chanteur, leur travail est incroyable, surtout sur leurs premiers disques. Et il faut avoir de sacrés testicules pour oser changer son style aussi brutalement et décider de chanter tout le disque en voix de falsetto!

Trois rockstar anglaises qui sont venues skier à Zermatt?
Mon dieu... Jake Bugg est là mais il est resté endormi dans sa chambre, n'est-ce pas? Pete Denton, le bassiste des Kooks, a skié cet après-midi! Luke Pritchard n'a pas eu ce courage. Sinon, désolé je sèche.

Dans les années 1970 et 1980, notamment David Bowie, David Gilmour de Pink Floyd et John Lord, de Deep Purple, qui fut l'un des parrains du Zermatt Unplugged.
Je savais que mes compatriotes musiciens pouvaient s'offrir des jolies virées à l'époque. Moi, j'aimerais revenir skier ici avec ma copine, mais ça coûte un peu depuis l'Angleterre, et je n'ai pas la capacité financière de David Gilmour. On doit vendre encore quelques disques.

Zermatt Unplugged, jusqu'au samedi 14 avril www.zermatt-unplugged.ch (24 heures)

Créé: 12.04.2018, 12h08

Articles en relation

Paolo Nutini, ou comment gravir le Cervin mains dans les poches

Festival Tête d'affiche de cette édition du Zermatt Unplugged, le chanteur italo-écossais a tenu son rang vendredi, au registre du groove décontracté. Plus...

Zermatt sera privée d’électricité

Festival Dès mardi, la station valaisanne ouvre son rendez-vous Unplugged à Paolo Nutini, Stephan Eicher et Nelly Furtado Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...