Passer au contenu principal

Il faut aider Sentinelles, amie des innocents qui souffrent

La lutte entamée il y a 35 ans par Edmond Kaiser est racontée dans une exposition à Lausanne.

Au Sénégal, dans des internats aux conditions de vie extrêmement dures, de nombreux enfants apprennent le coran et mendient pour le responsable du lieu, un marabout. Leur chance, c'est de voir arriver sur les lieux un émissaire de la fondation Sentinelles.
Au Sénégal, dans des internats aux conditions de vie extrêmement dures, de nombreux enfants apprennent le coran et mendient pour le responsable du lieu, un marabout. Leur chance, c'est de voir arriver sur les lieux un émissaire de la fondation Sentinelles.
YVAN MURISET

Que font-ils, en ce moment, les enfants sénégalais que l’on voit sur les photographies ci-contre? Sont-ils dans la rue en train de mendier en espérant ramener assez de pièces pour éviter les coups de fouet du marabout? Sont-ils déjà revenus au daara, l’internat où ils ont tout juste à manger, où ils dorment dans la crasse et la gale, où ils apprennent le Coran heure après heure, jour après jour? Heureusement pour eux, Sentinelles est passée par là, alors ils peuvent avoir un peu d’espoir de voir leur vie changer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.