Passer au contenu principal

Le Festival de la Cité a pris son envol

Pour sa 2e édition excentrée, l’événement cher aux Lausannois a en partie réinvesti le centre historique de la ville.

Vendredi passé, Massimo Furlan marquait le coup d’envoi du Festival de la Cité. C’était au propre comme au figuré, puisque le performeur a rejoué la finale de la Coupe de Suisse de foot de 1981, seul et sans ballon, à la Pontaise. Si le ton a été donné, les festivités ont vraiment démarré hier.

Alors que l’édition 2014 avait été marquée par un temps exécrable, les premiers spectacles de cette année se sont offerts au public sous un soleil de plomb qui n’a pas laissé place à l’orage attendu. Cela a commencé à Sauvabelin avec la programmation destinée aux enfants. Massé partout où il y avait un peu d’ombre, le public a notamment assisté aux acrobaties très physiques de la Race Horse Company. Venue de Finlande, la troupe a enchaîné les démonstrations de saut périlleux, d’équilibrisme et de voltige dans un esprit plutôt déglingué. Comme le disait l’un de ses membres, le spectacle n’est pas dénué d’humour noir et s’amuse particulièrement à mettre en scène les tentatives ratées.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.