Une fresque du génie de Vinci refait surface

ItalieUne fresque inachevée de Léonard de Vinci a été retrouvée à Florence, annoncent des experts. L'œuvre avait été recouverte par un autre peintre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des experts ont annoncé lundi qu’ils pensaient avoir trouvé des traces d’une fresque inachevée qu’ils attribuent au génie italien de la Renaissance Leonard de Vinci, lors d’une conférence de presse à Florence, chef-lieu de la Toscane.

Ces traces ont été retrouvées à l’aide de micro-caméras passées à travers une fresque de Giorgio Vasari décorant l’une des principales salles du Palazzo Vecchio, le siège de la mairie, à Florence.

Les experts ont trouvé des traces d’une peinture noire de la même nature que celle utilisée pour la Joconde.

«Ces données sont très encourageantes. Même si nous sommes dans la phase préliminaires des recherches et qu’il y a encore beaucoup de travail à faire pour résoudre ce mystère, les preuves nous suggèrent que nous cherchons au bon endroit», a déclaré le professeur d’histoire de l’art Maurizio Seracini.

Inachevée

Les traces de «La Bataille d’Anghiari», fresque de 1505 montrant l’horreur de la guerre avec des chevaux ensanglantés que Léonard n’avait pas eu le temps de terminer, se sont perdues vers la fin du 16e siècle mais elle est devenue célèbre car des artistes comme Rubens ont eu le temps de s’en inspirer ou de la reproduire.

Les plus hautes autorités culturelles de Florence dont l’Opificio delle Pietre Dure --ou Office de la pierre dure, célèbre institut de recherche et restauration d’œuvres picturales--, soutenues par le maire de gauche Matteo Renzi, sont convaincues que Giorgio Vasari a peint en 1563 la «Bataille de Marciano» qui orne les murs du Palazzo Vecchio, en recouvrant la fresque de Leonard.

(afp/nxp)

Créé: 12.03.2012, 13h14

(Image: AFP )

Une photo du voleur de la Joconde aux enchères

Une photographie d’identité judiciaire de Vincenzo Peruggia, l’ouvrier italien qui avait volé la Joconde au musée du Louvre en 1911, sera mise aux enchères le 15 mars par la maison Tajan à Paris.
La photographie, qui montre Peruggia de profil et de face, a été prise en 1909 par Alphonse Bertillon (1853-1914), inventeur de la méthode du fichage anthropométrique.
L’épreuve argentique originale de petite taille (123 X 54 mm) est estimée entre 1800 et 2200 francs, indique Jean-Mathieu Martini, expert en photographie, qui a préparé la vente.
La photo ne porte pas le tampon de la préfecture de police et ne provient pas de ses collections, précise M. Martini. A l’époque, les photographies judiciaires étaient tirées en format carte de visite afin de diffuser le signalement des criminels, ajoute-t-il. (afp)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...