Dans les galeries avec Laurent Delaloye

CultureLe choix de la rédaction.

Nicholas Marolf, Manuel Rodriguez et Julien Marolf signent 
une originale mise en scène pour les étrangetés de Lara 
Estoppey (de g. à d.).

Nicholas Marolf, Manuel Rodriguez et Julien Marolf signent une originale mise en scène pour les étrangetés de Lara Estoppey (de g. à d.). Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La rencontre est au cœur de l’espace ContreContre

Saint-Maurice – Dès son acquisition par les sculpteurs Edouard Faro et Julien Marolf, il a été question d’insérer une galerie entre leurs ateliers. Elle est inaugurée en 2016 par Emmanuelle Pozzo Di Borgo. Depuis l’an dernier, c’est l’Association ContreContre, avec sa coordinatrice Fabienne Samson, aidée par huit bénévoles, qui profite du savoir-faire et des expériences de chacun pour promouvoir disciplines anciennes et contemporaines. Et mettre en rencontre un large public avec des artistes romands. Avec… 5000 francs pour quatre expositions l’an sur 150 m2. Ce manque de fortune n’enlève en rien l’originalité des mises en scène. Comme pour la première expo perso de Lara Estoppey, dont mère, frère et père sont plasticiens. C’est avec ce dernier, Olivier, qu’elle apprend à travailler le volume. En autodidacte, elle sculpte le tissu, des animaux et des personnages imbriqués, insolites, drôlement tristes. Une étonnante mise en abyme où la fille s’affranchit. Et convainc.

«Chute de Morgenstern», (50 x 32 x 32 cm), néoprène et viscose, 2018. Image: CHANTAL DERVEY

Espace ContreContre, r. Glariers 14, je-sa 15h-19h, di 14h-18h > sa 5 oct.


Collective

Espace CHUV – L’atelier de l’imprimeur lausannois Raynald Métraux est à l’honneur avec les œuvres d’une trentaine d’artistes romands de renommée (inter)nationale. Un panel coloré, maîtrisé, géométrique, ludique. John Armleder, Francis Baudevin, François Burland, Claudia Comte, Jean Crotti, Stéphane Dafflon, Philippe Decrauzat, Sylvie Fleury, Alain Huck, Vincent Kohler, Jean-Luc Manz (surtout), Mai-Thu Perret, Anne Peverelli ou Christian Robert-Tissot ont laissé leur empreinte sur la pierre ou autres procédés d’impression de cet espace de création.

Lausanne, r. des Terreaux 18 bis, ma-va 12h-19h et sa 12h-18h > lu 18 fév.


Barbara Cardinale

Club d’Art Contemporain – Changer dans la continuité peut être gage de succès. Ça l’est pour la Lausannoise (1980) dont les «Quartiers intérieurs» respirent fraîcheur, force, lucidité, générosité. Toujours avec le transfert à l’origine, les œuvres ont été affichées dans les rues lausannoises et sierroises afin d’être revisitées, rehaussées par les passants ou lacérées pour les outrages du temps. Un petit pourcentage d’entre elles a pu être récupéré et exposé. Ces «Dons urbains», de vraies techniques mixtes, donnent lieu à de joyeux face-à-face, à de sensuels corps à corps. L’artiste s’en est aussi inspirée pour réaliser ses propres interventions à la manière de la rue. Voilà le côté extraverti. L’introverti s’apprécie au sous-sol, où elle travaille au crayon de couleur l’intériorité de ses transferts. Des «Corps-paysages» délicats.

Lausanne, Côtes-de-Montbenon 3, ma-ve 13h30-18h, sa 10h-18h > sa 5 oct.


Céline Burnand

Catherine Niederhauser – Sa filiation avec Eugène Burnand, la Lausannoise (1987) du Caire l’intègre avec respect dans une œuvre protéiforme. Ici, pas de vidéo ni performance ou photo. Mais des dessins, désormais aussi en couleur. Elle aime le noir pour mettre en avant le blanc, symbole d’avenir à construire. Aux souvenirs d’hier, elle intègre la contemporanéité. En l’occurrence, la basket qui émerge d’un arrière-plan flou aux ambiances de début de l’humanité. L’autre pied, lui, reste masse abstraite comme de la matière atomique! «Silsila» - maillon en arabe - fait aussi courroie de transmission avec l’espace qui fête ses 30 ans.

Lausanne, Grand-Chêne 8, ma-ve 10h-12h 30 et 13h 30-18h, sa 11h-17h > sa 12 oct.

Créé: 19.09.2019, 15h25

Vernissages - Finissages

Lutry
Vernissage, ce jeudi 19 dès 17h, des peintures de Jérôme Rudin, plus valaisan que jamais. Mais Lavaux continue à l’inspirer. Tout comme l’abstra­ction qu’il a toujours aimé courtiser.
Villa Mégroz, rte Grand-Pont 20 > di 6 oct

Lausanne
Marie-France Millasson observe le monde en mouvement et découvre dans la
photo le moyen de traduire ses émotions. «Transit» est déjà en route mais ne sera vernie que ce 26 septembre, dès 18h30.
ArtiShow, Côtes-de-Montbenon 5 > ve 25 oct.

Lausanne
Avant que la lumière ne s’éteigne, il vaut la peine d’aller jeter un regard à «Clair-obscur». Une rencontre originale entre le faiseur d’images Jean-Jacques Moreillon et le sculpteur-designer Thierry Pierre.
Impasse du Phoenix, pl. du Nord 8 > di 22 sept.

Épesses
Pour les 10 ans de la galerie, 33 artistes nous invitent à goûter à l’«Ivresse» du paysage et de la peinture. Pascal Besson, Renée-Paul Danthine, Pierre-Yves Gabioud, Walter Mafli et Jacques Walther en tête.
Les 3 Soleils, Corniche 27 > di 22 sept.

Nyon
Le trait est sobre, coloré, efficace, séduisant. Un plaisir de savourer les dessins du Nyonnais Pierre Golay (1957-2002).
Espace Murandaz, ch. du Midi 8 > ve 11 oct.

Lausanne
Pour «La fragilité des créatures à sang chaud», la Vaudoise Nathalie Perrin poursuit une œuvre très personnelle où dessins et écritures créent de subtiles interférences.
Galerie Heinzer Reszler, r. Côtes-de-Montbenon 3 > sa 12 oct.

Lausanne
Le Neuchâtelois Yannick Luthy croque en photos d’étonnants «Kudamono» (fruits en japonais), des abribus aussi digestes qu’acidulés qui ont poussé à Konagai, préfecture de Nagasaki.
abstract, r. Côtes-de-Montbenon 3 > sa 12 oct.

Lausanne
Dan Scher, animateur de la vitrine, présente ses propres «City painting» où la vie urbaine se découvre au ras des trottoirs.
StationShow, pl. Gare 5 > lu 14 oct.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.