Dans les galeries avec Laurent Delaloye

CultureLe choix de la rédaction.

Caroline de Watteville (à g) et Camille Scherrer.

Caroline de Watteville (à g) et Camille Scherrer. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’espace CHUV ose l’audace mais toujours avec tact!

«Sans titre», bois sérigraphiés, 2017-2019.

Lausanne - On n’expose pas à l’hôpital comme en galerie! Ici, audace rime avec tact: «C’est le public qui est prioritaire car il est aux prises avec les grandes questions de la vie et souvent dans la détresse», souligne Caroline de Watteville, en charge des activités culturelles du CHUV depuis 1991. Elle y a développé la politique culturelle en place déjà dès 1983. Pour une année encore, et avec le soutien d’une commission composée de gens initiés à l’art, à la musique et à la culture, elle est la curatrice des Rencontres arts et sciences et de 5 expos l’an, dont la Bourse Alice Bailly. Principalement des Romands car «ils sont excellents». L’art est présent aussi dans les services grâce à la Collection du CHUV, qui compte plus 1000 œuvres. Actuellement, on déambule parmi les hybridations poétiques de Camille Scherrer (1984). Portraits de famille aux têtes de bestioles, bois sérigraphiés, «alpestreries» numériques, installation pour oiseaux et chalets irradiant la nuit rendent le lieu plus humain, ouvert sur la cité. À noter aussi la conversation menée par Françoise Jaunin, «Entre l’alpestre et le numérique» (Éd. art & fiction).

Espace CHUV, rue du Bugnon 46, tlj 8h-20h > di 23 juin


Maciej Czepiel

Standard/deluxe – Retenez ce nom! Tant la proposition du Neuchâtelois (1987), né à Cracovie et élève en formation supérieure au CEPV, mérite d’être découverte en urgence. Pertinence du propos, originalité de la scénographie, qualité de l’image: «Antenna» saura interférer avec le regard du visiteur, mais aussi alimentera son propos sur l’omniprésence des nouvelles technologies: «J’explore la visibilité des ondes. Il s’agit d’une représentation personnelle de ce qu’elles peuvent être. Ce n’est pas une critique mais une interrogation», précise Maciej. Il faut croire qu’elles représentent tout de même un certain danger puisque les photos sont camouflées, protégées!

Lausanne, r. St-Martin 38bis, sa-di 16h-19h > di 19 mai


Anne Pantillon

Espace RichterBuxtorf - Les envoûtantes et non moins surprenantes «Oscillographies» de la Neuchâteloise de Lausanne (1964) vont faire vibrer plus d’un amateur, garanti! Cette passionnée de violon et de dessin crée des peintures-ballets ni abstraites ni figuratives, tantôt musculaires, parfois radiographiques, souvent torrentielles, jamais silencieuses ni statiques, toujours charnelles. Et pour cause, elles émergent d’un «bain sonore» (vent, musique classique ou jazz) écouté en boucle, et d’un étrange corps à corps voluptueux, parfois douloureux, entre le papier, les bras, les coudes, les mains. La peau, enduite de pigment au liant acrylique monochrome, supplante le traditionnel pinceau avec la précision d’un sismographe. Une écriture lumineuse et personnelle que je vous encourage à lire aussi les yeux fermés tant il y a de frissons qui s’en dégagent.

Lausanne, W. Fraisse 6, ma-ve 17h-19h, sa 15h-18h > ve 14 juin


Caroline Bachmann

Locus Solus - Les peintures de la résidente de Cully me rappellent des couvertures de livres d’aventures fantastiques qui ont hanté les bibliothèques de mon enfance. Elles ont ce petit côté vieillot qui ravive des rêves souvent oubliés. Avec ce travail très personnel, Caroline Bachmann (1963) peint le lac qui lui est cher. En y ajoutant un cadre à chaque fois différent, donnant ainsi un nouveau genre au Léman. Ses compositions bucoliques s’accordent particulièrement bien au «Temps retrouvé» de Marcel Proust, qui est en lien direct avec l’exposition, selon la coutume de la galerie. Le rapport à la mémoire est une évidence.

Prilly, rue de la Combette 8, sur rdv au 077 418 59 44 > je 30 août

Créé: 20.05.2019, 12h04

Vernissages - Finissages

Yverdon
Les Dussoix, c’est deux générations d’artistes! Vernissage ce 18 mai, dès 17h, du second volet avec Irène, la maman dessinatrice, Hadrien et Xavier, les fils sculpteur et média mixeur. Le premier tour s’est joué avec la complicité d’André, le papa peintre.
Galerie Kaminska & Stocker, rue Plaine 2 > sa 8 juin

Vallorbe
Vernissage ce 1er juin, dès 14h, des nouvelles mosaïques en Lego de Claude Augsburger (1957), magnifique coloriste. Avec des œuvres d’Aurélie Nemours. Excusez du peu!
Carrespace, Champs-de-la-Croix 2 > di 9 juin

Renens
Avec «Déliquescence», le Vaudois Bernard Garo (1964) revient avec de solides peintures.
Galerie du Château, av. du Château 16 > sa 25 mai

Ballens
La première fois qu’un artiste occupe seul et la galerie et l’espace Endives. Il vaut donc la peine d’y apprécier la rétrospective 2009-2019 du peintre Richard Appréderis (1948).
Édouard Roch > di 26 mai

Renens
Clous, vis, rivets, boulons, écrous mis en valeur conjointement à des objets créés par des designers internationaux, ça donne «U-Joints», expo conçue par Andrea Caputo et Anniina Koivu.
L’ECAL, av. Temple 5 > me 29 mai

Montreux
«50 ans – 50 artistes»: pour ce jubilé, l’espace invite les plasticiens qui ont déjà exposé en ses murs. Diversité.
Maison Visinand, rue du Pont 32 > sa 8 juin

Vevey
Les parois du petit espace, originalement peintes en bleu, accueillent les «Écarts» du Soleurois Martin Müller-Reinhart (1954-2009). Des peintures et collages qui jouent parfois le ton sur ton. Sans faute de goût.
Galerie Tirelli, rue du Lac 28A > sa 22 juin

Orbe
Le peintre Lausannois, Daniel Frank (1968), revient en «Forse» avec des peintures généreusement figuratives dont il a le secret.
Galerie Zwahlen, rte de Montcherand 5 > di 30 juin

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.