Un imposant décor peint exposé à Sierre

ValaisDix-huit toiles qui ornaient un salon d'une maison patricienne au 18e siècle sont présentées du 24 au 30 avril au Théâtre Les Halles à Sierre.

Les Toiles étaient conservées au Musée d'histoire du Valais.

Les Toiles étaient conservées au Musée d'histoire du Valais.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis la démolition d'une partie de la maison de Courten à Sierre, en 1954, les dix-huit toiles sont conservées au Musée d'histoire du Valais. L'occasion de découvrir un ensemble hors du commun qui n'a pas été vu dans sa disposition d'origine depuis plus de 60 ans.

Pour la première fois, l'imposant décor peint de 70 mètres carrés sera reconstitué dans sa disposition d'origine au Théâtre les Halles (TLH), endroit suffisamment grand pour une telle expérimentation.

En alternance avec des motifs en trompe-l'oeil, les toiles présentent huit scènes tirées de comédies de Molière, d'après des dessins de François Boucher publiés en 1734, précise l'Etat du Valais mercredi dans un communiqué. Elles ont été commandées en 1766 par le colonel Ignace A.P. de Courten au peintre Joseph Rabiato pour le grand salon de sa maison à Sierre.

Travaux de conservation

Les dix-huit toiles ont subi des travaux de conservation. Elles ont été montrées au public en 2014 à l'ancien pénitencier de Sion, devenu lieu d'exposition des musées valaisans.

Les toiles étaient disséminées dans les différentes cellules. La configuration de l'espace ne permettait donc pas de reconstituer le salon de l'époque. L'exposition au TLH de Sierre y remédie. (ats/nxp)

Créé: 22.04.2015, 16h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.