Passer au contenu principal

La jeune photographie s'éclate à Bienne

Les Journées Photographiques fêtent leurs 20 ans sur un spectre visuel large. Parcours

Avec sa série 'The City of possibilities', Etienne Malapert s'est penché sur le projet Masdar des Emirats arabes unis visant à bâtir une ville sans émissions de CO2 et sans déchets en plein désert.
Avec sa série 'The City of possibilities', Etienne Malapert s'est penché sur le projet Masdar des Emirats arabes unis visant à bâtir une ville sans émissions de CO2 et sans déchets en plein désert.
Etienne Malapert/ECAL
Dans 'Les Deux Labyrinthes', Michel Le Belhomme interroge la carte plus que le territoire, en cherchant à montrer comment les systèmes de représentation peuvent s'affranchir de leur modèle.
Dans 'Les Deux Labyrinthes', Michel Le Belhomme interroge la carte plus que le territoire, en cherchant à montrer comment les systèmes de représentation peuvent s'affranchir de leur modèle.
Michel Le Belhomme
Annick Ramp a suivi 'Sandra', une personne transgenre, pour en donner un portrait sensible et suggestif. Un travail en empathie sur la vulnérabilité et les oscillations de l'identité.
Annick Ramp a suivi 'Sandra', une personne transgenre, pour en donner un portrait sensible et suggestif. Un travail en empathie sur la vulnérabilité et les oscillations de l'identité.
Annick Ramp
1 / 9

Pour leurs 20 ans, les Journées photographiques de Bienne ouvrent plus que jamais leur programmation à la diversité des approches de la jeune photographie contemporaine. «La fascination pour le numérique retombe, cela redevient un outil parmi d’autres», pointe par exemple Hélène Joye-Cagnard, directrice de la manifestation. «Les photographes ont désormais toute une palette de moyens à disposition et ils choisissent celle qui leur paraît la plus judicieuse pour leur travail. On remarque un retour de l’argentique, des expériences chimiques, du bricolage… Notre intérêt va au message, pas à la technique.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.