Johnny Hallyday enflamme le Kremlin

RussieLe rockeur français Johnny Hallyday a «allumé le feu» samedi soir au Palais des congrès du Kremlin, en présentant un mélange de rock et d’effets spéciaux à l’occasion de son premier concert à Moscou.

Johnny a chanté

Johnny a chanté "Quelque chose de Tennessee" accompagné d’un orchestre symphonique russe. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

"On est ici pour s’amuser. Je vais vous donner envie de passer une bonne soirée", a lancé le rockeur le plus célèbre de France, pantalon de cuir noir et santiags, après avoir chanté son tube "Allumer le feu".

Même si la salle n’était pas pleine, n’ayant réuni que 3000 spectateurs, l’accueil réservé au chanteur n’en a pas été moins chaleureux.

"Johnny! Johnny!", ont scandé ses fans tout au long du concert, le saluant debout, alors que beaucoup de jeunes filles étaient venues en T-shirts blancs et noirs décorés de son portrait.

Après s’être produit cette année dans plusieurs capitales européennes dans le cadre de sa tournée d’adieux, le chanteur a dû cette fois se passer des effets pyrotechniques qui ont marqué ses concerts précédents, la présence de flammes sur scène ayant été jugée dangereuse par le service de sécurité du Kremlin, la résidence officielle du président russe Vladimir Poutine.

Quand il a chanté "Quelque chose de Tennessee", accompagné d’un orchestre symphonique russe, les applaudissements ont explosé dans la salle.

Cœurs en papiers blancs

Et quand il a interprété l’un de ses plus grands succès, "Que je t’aime", les spectateurs ont chanté avec lui, brandissant des centaines de cœurs en papier blanc.

Le public russe "ne réagit pas comme le public qu’on a l’habitude d’avoir à Londres, à Paris ou à New York. C’est différent. Ils sont pas très chauds au début, mais ils se réchauffent de plus en plus. Ils ont été vraiment bien", a déclaré Johnny Hallyday après le concert.

Le chanteur, qui a vendu près de 100 millions d’albums et rassemblé 28 millions de spectateurs en concert depuis ses débuts en 1960, a attendu ses 69 ans pour venir à Moscou.

"Comme disent les Français, ils veulent le garder pour eux. Et nous sommes vraiment chanceux de pouvoir assister à ce concert", a confié Tatiana Pissman, 23 ans.

"C’est un miracle qu’il soit venu en Russie. C’est dommage que le concert soit si court!", s’est exclamée Valentina Kornicheva, 54 ans, à l’issue de ce concert qui a duré deux heures.

Anna Plich, 26 ans, est venue "exprès" de Saint-Pétersbourg (nord-ouest) pour voir Johnny Hallyday, un "chanteur magnifique", selon elle.

Pour sa part, Valéri Klébanov, qui a fêté samedi ses 65 ans, dit avoir "écouté Johnny encore dans les années 1960" et trouve que le rockeur a toujours "l’air très jeune et sportif".

Ovationné par le public, le chanteur est revenu deux fois sur scène après la fin du concert. "J’aimerais bien revenir à Moscou, avec plaisir. Et même ailleurs en Russie, pas qu’à Moscou. J’aime beaucoup le pays, moi", a déclaré Johnny à l’AFP. (afp/nxp)

Créé: 27.10.2012, 21h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.