Passer au contenu principal

Julien Mages entonne sa «mélopée du petit barbare» à l’Arsenic

Le dramaturge lausannois présente dès ce soir sa nouvelle pièce

L'auteur dramatique présente sa nouvelle création à l'Arsenic, déployant un «espace mental» aux bordures du rêve.
L'auteur dramatique présente sa nouvelle création à l'Arsenic, déployant un «espace mental» aux bordures du rêve.
PATRICK MARTIN

Après avoir réinterprété de façon très personnelle Shakespeare (Ballade en orage) et Molière (Janine Rhapsodie), le dramaturge lausannois Julien Mages est de retour à l’Arsenic avec La mélopée du petit barbare, texte édité aux prestigieuses éditions Les Solitaires Intempestifs.

Que met en scène cette nouvelle pièce? Le dialogue d’une femme de 50 ans et d’un jeune homme de 30 ans qui crée cette rencontre pendant ses rêves. La pièce investit son espace mental et, plus elle progresse, plus la femme se livre également.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.