Passer au contenu principal

Julien Mages se frotte à Molière

Auteur autant que metteur en scène, le Lausannois s’empare du «Misanthrope» à l’Arsenic, et le transforme en femme. Rencontre

Le dramaturge Julien Mages dans le foyer de l’Arsenic, où il présente sa nouvelle création, «Janine Rhapsodie».
Le dramaturge Julien Mages dans le foyer de l’Arsenic, où il présente sa nouvelle création, «Janine Rhapsodie».
PATRICK MARTIN

Après avoir chantonné un Roi Lear très personnel sur une superbe Ballade en orage, le Lausannois Julien Mages, 37 ans, s’empare du Misanthropede Molière, création qu’il présente dès ce soir à l’Arsenic.

Mais l’auteur et metteur en scène n’a pas abandonné l’écriture pour autant. «J’avais envie de travailler sur des œuvres qui m’ont beaucoup nourri, mais de les aborder sous un angle très personnel.» Ni adaptation ni même transposition, le texte original de Janine Rhapsodie n’a ainsi rien à voir avec les alexandrins du fameux dramaturge français.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.