Là-haut à Villars, l’electro s’envoie en l’air

FestivalL’Afterseason grimpe à 1700 mètres pour fouetter la crème du genre.

Sur les pistes de Villars, une tente de 300 m2 attend durant trois jours les amateurs de house et de techno.

Sur les pistes de Villars, une tente de 300 m2 attend durant trois jours les amateurs de house et de techno. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jusqu’à la Maison de montagne de Bretaye, le train est à crémaillère, les souliers à crampons et les disques à sillons. Le général Guisan, qui ordonna la construction des lieux en début du siècle dernier, aurait eu du mal à imaginer que son nid d’aigle abritât un jour les déhanchements, sautillements et autres trépidations de jeunes zazous à l’allure bien peu ordonnée. Et pourtant. Depuis 2013, l’Afterseason masse les reliefs rocheux de vibrations plus ou moins lascives, déposant à 1700 mètres d’altitude quelques noms internationaux de l’electro clubbing, leurs platines et le public qui va avec: un bon millier de teufeurs par édition de ce festival qui peut en accueillir 1200, dont 120 dorment sur place, car le teufeur, parfois, s’écroule.

Vendredi, le marathon de 33 heures de sets peut commencer. Pour mettre les festivaliers illico dans l’ambiance, quatre trains spéciaux ont été munis de DJ, histoire de grimper vers l’extase sonique en même temps que vers les hauteurs physiques. À l’arrêt «Bouquetins», tout le monde descend pour mieux regrimper dans les pulsations house et techno: les deux styles flirtent au fil de cette première soirée évolutive, avec aux platines les Parisiens de Folamour (house acide et discoïde) ou les Berlinois du trio ItaloJohnson (techno puissante et ronde). Et aussi le collectif lausannois La Main Mise.

Samedi techno-house avec des vedettes du genre, qu’il s’agisse de l’ex-mannequin Chelina Manuhutu, gravitant entre Ibiza et Amsterdam, le Suisse Yvan Genkins ou le londonien Max Chapman.

Dimanche, on calme le jeu et on invite les familles: Afterseason devient gratuit et sert le brunch au son des basses, dès 11 h. La Terrazzza Showcase de Murciano et Marco Capone plaît beaucoup à Zurich, paraît-il. Au pire, on s’amusera sur le retour, sur le «Ratrak Electro»: un DJ sera installé sur une dameuse en mouvement qui, en sons et en lumières, raccompagnera les survivants munis d’un flambeau jusqu’en station. Charmant.


Villars-sur-Ollon, Maison de montagne de Bretaye du ve 29 (dès 16 h), sa 30 (dès 14 h) et di 31 mars (11 h-18 h) Train toutes les 30 minutes en journée, puis une fois par heure dès 18 h 30. Prélocations sur le site. www.afterseason.ch

Créé: 27.03.2019, 21h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.