Passer au contenu principal

Langhoff de père en fils à Vidy

Matthias, 73 ans, et Caspar, 31 ans, créent à Vidy «Cinéma Apollo», tiré du «Mépris» de Moravia. Rencontre avec le tandem.

Caspar et Matthias Langhoff sur le plateau de «Cinéma Apollo». Le père est heureux de retrouver un théâtre où il a bu des verres avec Béjart et Tinguely. Il a dit «Si Napoléon avait été deux, il y en aurait eu un pour refuser d’aller à Moscou.»
Caspar et Matthias Langhoff sur le plateau de «Cinéma Apollo». Le père est heureux de retrouver un théâtre où il a bu des verres avec Béjart et Tinguely. Il a dit «Si Napoléon avait été deux, il y en aurait eu un pour refuser d’aller à Moscou.»
Odile Meylan

La sortie de répétition rime avec commotion. A dix jours de la première de Cinéma Apollo , Matthias Langhoff, ancien directeur de Vidy et metteur en scène, sort de la salle Charles Apothéloz ébranlé par les tensions. «La guerre, la guerre, toujours la guerre.» Difficile de savoir s’il fait référence à celle de Troie puisque la pièce est tirée du Mépris de Moravia – dans lequel son personnage d’écrivain adapte l’ Odyssée – ou à la tuerie des dessinateurs de Charlie Hebdo qui s’est déroulée plus tôt dans la journée. Avec les Grecs, la tragédie n’est jamais loin.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.