Sans limites, le Verbier Festival aime les chemins de traverse

MusiqueAvec son programme off «Unlimited», la manifestation valaisanne emmène le public dans des endroits insolites et désenclave le classique.

Image: GÉRALD CORDONIER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Verbier, vendredi soir 19 juillet. Sous un ciel étoilé, des badauds rallient petit à petit l’église protestante nichée au cœur de la station valaisanne. Il y a un peu plus d’une heure dans la salle des Combins, le chef hongrois Gábor Takács-Nagy donnait le coup de baguette final du grand concert de la soirée. À 22h30 dans la chapelle à demi éclairée, l’ambiance est tout autre. Une petite quarantaine d’auditeurs a osé un «Secret concert». Seuls le lieu et l’heure du rendez-vous musical étaient connus. Côté programme, surprise totale jusqu’à quelques minutes du début de la performance. Ce soir-là, l’affiche sera en fait tenue par Vojin Kocic. Avec une heure de sarabandes, gigues espagnoles et autres sonates brillamment égrainées, le jeune prodige de la guitare classique guide son assistance vers la torpeur nocturne.

Le lendemain matin, gare des télécabines, place au programme «Gondoliers», coordonné par le percussionniste valaisan Pascal Viglino. Cette fois-ci, c’est une dizaine d’instrumentistes qui promettent un voyage très musical dans les airs. Dans chaque cabine, un ou deux solistes et autant de passagers. Le hasard décide des équipages. Les allers-retours peuvent s’enchaîner à la guise. Notre montée vers les sommets alpins se fera au rythme de «Cabin music». Pendant que le panorama défile, l’Américaine Sophie McNeal (16 ans) et le Français Bastien Lafosse (17 ans), qui suivent les cours de la Verbier Academy, tapent des mains la composition du minimaliste Steve Reich. La redescente sera violonistique. Avec des pièces de Bach et de Paganini, assurées par le Chinois Jvchao Zhao (18 ans). C’est son premier périple en télécabine. Il tremble de peur. «Quelle expérience! Après ce miniconcert, je crois que je pourrai affronter les plus grandes salles du monde», confie-t-il tout en s’excusant de sa prestation hésitante. Pas bien grave! Le speed dating musical opère de son charme sur fond de paysage alpin.

Concerts secrets

Avec son programme off estampillé «Unlimited» et conduit par le directeur de l’Academy Stephen McHolm, c’est ce genre de moments surprenants et d’invitations parfois magiques parfois déroutantes que le Verbier Festival propose à son public ainsi qu’aux vacanciers venus en altitude plus pour l’air pur que pour une orgie de belles notes. Concerts secrets, nocturnes, dans les alpages ou en discothèque, ateliers pour les enfants, conférences, mais aussi films de cinéma, blind test, karaoké lyrique ou randonnées qui mêlent musique classique et autres arts, le choix est vaste.

Au total durant toute la quinzaine du festival, une centaine de propositions – la plupart gratuites – dégoupillent ainsi le genre musical souvent trop sérieux ou très huppé. Pour titiller la curiosité, pour abattre les frontières, pour surprendre les publics les plus hésitants.

«Ce programme parallèle permet d’amener un peu de la diversité du monde sur les montagnes, comme un contrepoids exotique et contemporain au patrimoine classique que défend le festival», observe l’enfant du pays, Pascal Viglino qui collabore depuis huit ans au off, après avoir sillonné le monde avec les tournées du Verbier Festival Orchestra. «C’est aussi une occasion de s’immerger dans la région, entre tourisme et culture.»

Créé: 26.07.2019, 16h48

Infos pratiques

Verbier, divers lieux
Jusqu’au 3 août. Au programme «Unlimited», ce week-end: ateliers pour enfants, concerts open air, rando culturelle, concert électronique, concert des Petits Chanteurs à la Croix de Bois, concert secret, etc.
www.verbierfestival.com

Articles en relation

De Strauss à Bach, le Verbier Festival s'est offert un tour d’un monde en 24 heures

Classique La station a basculé de l’opulence de «Die Frau Ohne Schatten» à l’épure des «Brandebourgeois». Récit d’un voyage. Plus...

Gábor Takács-Nagy, un chef conquérant au Verbier Festival

Classique Pédagogue recherché à la Haute École de musique de Genève, le chef enchante chaque année en Valais. Portrait. Plus...

Le Verbier Festival ouvre grand ses portes sur son devenir

Classique Une nouvelle salle et une notoriété en Suisse à restaurer: la manifestation se donne de nouveaux objectifs Plus...

Quand New York lègue son excellence à Verbier

Verbier Festival Depuis 20 ans, des musiciens du MET font du coaching en Valais. Histoire d’un succès. Plus...

Le Verbier festival boira le café sans Nestlé

Sponsoring Partenaire historique avec sa filiale Nespresso, la multinationale met un terme à son soutien annuel de 250 000 francs Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...