Alexandre Jardin se mue en zèbre révolutionnaire

LittératureL'écrivain sort un véritable manifeste citoyen. Laissez-nous faire! appelle les Français à une révolte active contre le système. Enthousiasmant.

Alexandre Jardin lance un appel aux Français:

Alexandre Jardin lance un appel aux Français: "Aux actes, citoyens!" Image: Maurice Rougemont/DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le zèbre, c’est le doudou d’Alexandre Jardin. C’était le titre d’un de ses romans à succès porté par la suite à l’écran, c’est le qualificatif qu’il réserve en général aux gens qu’il aime ou qu’il admire, comme le général de Gaule. «C’est surtout l’animal le plus joyeux qui soit, s’enthousiasme-t-il au bout de son portable, quelque part dans une rue parisienne. Chez nous, on appelle «drôle de zèbre» toute personne un brin originale qui réfléchit en dehors du cadre.»

Aujourd’hui, le Français appelle justement tous ses compatriotes – dans un premier temps! – à devenir des zèbres en réfléchissant autrement mais surtout en agissant, comme lui et de nombreux autres le font depuis quelque temps maintenant, au sein du mouvement Bleu Blanc Zèbre.

Faire repartir la France par le bas

«La révolte est en marche en France. La population n’en peut plus des promesses vides des politiciens, les «diseux», comme je les appelle. Elle a commencé par s’abstenir de voter, puis par choisir les extrêmes, simplement pour exprimer son ras-le-bol. Il ne faut pas que ce sentiment profite à Marine Le Pen, il faut l’utiliser pour faire repartir ce pays par le bas, puisque c’est coincé en haut.»

Une révolution solidaire est-elle vraiment possible? On a envie de croire que oui en lisant Laissez-nous faire!, un livre plein de drôles de zèbres aussi attachants qu’efficaces, d’exemples d’associations, de maires ou d’entreprises qui font bouger les choses dans des domaines aussi divers et sensibles que l’illettrisme, l’emploi ou le logement, et de marches à suivre précises pour faire le travail à la place de ces politiciens qui se contentent de parler de changement.

S'engager et assumer

«Il fallait sortir ce bouquin car tout mouvement a besoin d’un manifeste, explique Alexandre Jardin. Ce livre, c’est celui que je cache en moi depuis quinze ans. Je n’ai jamais eu aussi peur en envoyant un manuscrit à mon éditeur: ce genre d’écrit m’engage considérablement. Maintenant il faut y aller et assumer.»

Il y a vingt-cinq ans, Alexandre Jardin était l’écrivain français le plus lu dans le monde, la machine promotionnelle, il la connaît et l’utilise désormais pour faire passer son message. «Il fallait bien que quelqu’un le fasse, et ce quelqu’un devait être dénué de toute tentation de pouvoir institutionnel.» Car Alexandre Jardin ne veut pas devenir président de la République, il veut «juste» que tous ses concitoyens deviennent des «faiseux» et sauvent le pays par la base.

Genève, Palexpo, Salon du livre ve 1er mai à 12 h 30 et à 16 h www.bleublanczebre.fr

Créé: 30.04.2015, 17h52

Le livre

Laissez-nous faire!
Alexandre Jardin
Robert Laffont, 207 p.

Articles en relation

Des personnalités s'engagent contre le Front national

Elections européennes Des personnalités françaises ont décidé de s'engager contre la montée du Front National. Parmi elles, le chanteur Benjamin Biolay, l'écrivain Alexandre Jardin ou le philosophe Bernard-Henri Lévy. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.