«Jardins de papiers» d'Evelyne Bloch-Dano enchante

Essai«La vie débute le jour où l'on commence un jardin», dit un proverbe chinois. Ce livre exquis nous y invite.

Colette dans un des nombreux jardins.

Colette dans un des nombreux jardins. Image: CORBIS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des milliers d’auteurs ont écrit sur les jardins. Evelyne Bloch-Dano se singularise cependant par une double démarche. En vagabondant dans les jardins imaginaires, ou très réels, d’écrivains français, l’essayiste brosse leur portrait de manière directe ou en creux: «Dis-moi quels jardins tu rêves, et je te dirai qui tu es.»

Après avoir expliqué de manière poétique pourquoi jardin et lecture lui semblent indissociables, Evelyne Bloch-Dano, après La fabuleuse histoire des légumes (Ed. Grasset), se pose en érudite. De quoi rappeler les origines du mot «jardin» et de ses avatars. Elle imagine l’émoi du premier chasseur-cueilleur qui vit pointer une petite tige, traverse les grands styles historiques (persan, romain, médiéval, de l’islam, de la Renaissance, à la française ou à l’anglaise).

Avec Jean-Jacques Rousseau

Elle reste toujours en prise avec son sujet. Ainsi du choix subjectif des écrivains (de Gide à Proust, de Duras à Bobin) qu’elle limite à la France. Enfin presque: le Genevois Jean-Jacques Rousseau trace le premier sillon. «Tout ce qui a été écrit après lui sur la nature n’est qu’un reflet plus ou moins modifié de son rayonnement», atteste George Sand.

Tout en égrenant des noms familiers, Vevey, Clarens, Yverdon, Môtier, île Saint-Pierre, elle laboure au cœur de la pensée rousseauiste. «Le jardin de Julie (La nouvelle Héloïse) est une utopie, un jardin imaginaire dans lequel Jean-Jacques a mis sa sensibilité et sa philosophie. Il incarne un idéal de vie.»

Un royaume où règne Colette

Le livre est un pur bonheur de lecture. Si Gide «ne cessa de planter sans jamais s’enraciner», s’il s’avère le plus jardinier des romanciers, Colette alimente le plus beau texte même si la femme agace parfois Evelyne Bloch-Dano. Colette et ses amants, Colette et les chats, Colette monument national. «Si Française. Si officielle. Bien loin de la jeune femme demi-nue qui fit scandale sur scène avec son amante Missy.» Nul doute que «Colette fut le meilleur rôle de Sidonie Gabrielle». Surtout «le jardin, omniprésent dans son œuvre, est le lieu par excellence où s’exprime sa complexité». Au royaume du végétal règne Colette, femme publique ou cachée

Créé: 30.04.2015, 18h41

Infos pratiques

«Jardins de papier - De Rousseau à Modiano»
Evelyne Bloch-Dano
Ed. Stock, 246 p.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...