La Pléiade nous fait relire Cervantès et Bernanos

EditionLa prestigieuse collection de Gallimard rappelle que la figure universelle de Don Quichotte a été conçue il y a quatre siècles.

Don Quichotte, par Gustave Doré.

Don Quichotte, par Gustave Doré. Image: Bianchetti/Leemage

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il y a une dizaine d’années, notre journal s’associa à la Librairie Payot pour constituer une «bibliothèque idéale des Vaudois» composée de 100 livres, en 10 sélections de 10 titres essentiels. Celui d’entre eux qui fut le plus souverainement plébiscité était «le Quichotte» de Miguel Cervantès, originellement intitulé en français L’ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche. Une traduction de l’espagnol du XVIIe siècle El ingenioso hidalgo don Quixote de la Mancha. Un chef-d’œuvre romanesque épique aussi universel que les poèmes homériques de l’Iliade et l’Odyssée, et que les maîtres artisans de la Bibliothèque de la Pléiade rééditent, en «rajeunissant» sa version française, pour rappeler qu’il a été écrit il y a 400 ans à Madrid, en 1615 (1605 pour sa première partie). Occasion aussi de présenter son protagoniste principal, grand chasseur de monstres imaginaires, comme un héros moderne – puissant et énigmatique – à l’heure où des fantômes de toute espèce jaillissent de la nébuleuse Internet.

La refonte simultanée des Œuvres romanesque complètes de Georges Bernanos est plus intéressante, car ce prosateur majeur (1888-1948) a longtemps été relégué injustement aux oubliettes de la littérature à cause de sa foi chrétienne, et de sympathies qu’il affirma dans sa jeunesse pour les Camelots du roi de Charles Maurras, duquel il se détacha, jusqu’à s’en faire détester. Un dépoussiérage de deux de ses romans importants (Histoire de Mouchette, et Monsieur Ouine) nous révèle que l’auteur, plus souvent connu pour son Journal d’un curé de campagne, avait un cœur profondément apolitique. Qu’il préférait les hommes à leurs idées partisanes. (24 heures)

Créé: 17.11.2015, 17h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Un chien accompagne une pasteure dans les EMS, paru le 23 mai 2018
Plus...