Le récit chaleureux d’un écrivain voyageur au Groenland

Livre Julien Blanc-Gras a écrit sur l’Amérique du Sud ou les îles Kiribati. Cette fois, il a embarqué sur un voilier au milieu des icebergs.

Le voilier «Atka», sur lequel Julien Blanc-Gras a embarqué.

Le voilier «Atka», sur lequel Julien Blanc-Gras a embarqué. Image: ATKA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a un fantasme autour des écrivains voyageurs. On pense aux récits épiques de Jack London, aux immersions lentes de Nicolas Bouvier. Né à Gap en 1976, devenu journaliste, Julien Blanc-Gras a développé un autre style dans ses récits de voyages qui l’ont vu arpenter le continent sud-américain dans Gringoland, s’amuser des obsédés géographiques avec Touriste ou raconter les îles Kiribati, ce Paradis (avant démolition). Le narrateur n’y est pas forcément un héros, le ton se veut léger malgré la masse d’informations qui se cachent entre les lignes.

Cette fois, c’est à l’initiative de son éditeur qu’il embarque sur Atka, le voilier arctique de François Bernard, pour un voyage au Groenland, en compagnie de deux marins bretons et d’un peintre. Comment mieux donner du temps au temps qu’en naviguant entre les icebergs, qu’en ancrant dans ces ports d’où les habitants de cette île tirent la majorité de leurs revenus.

Blanc-Gras fait ainsi des rencontres incongrues, va chasser le phoque avec les indigènes mais n’ose pas tirer avec eux, hésite à manger du foie cru ou boit des cafés avec des épiciers chaleureux qui vendent des flingues. Hors des frontières du monde, c’est surtout le portrait sans fard d’une société en péril, d’un territoire que menace le réchauffement climatique et d’un espace de liberté qui risque de s’occidentaliser.

(24 heures)

Créé: 28.09.2016, 16h00

Le livre

Briser la glace

Julien Blanc-Gras

Ed. Paulsen, 190 p.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.