Les Editions de l'Aire proposent un millésime qui se plaît à mélanger les genres

La rentrée de Michel MoretLa maison veveysanne fête cette année ses quarante ans, avec 22 titres qui paraissent entre août et novembre.

Michel Moret, patron des Editions de L'Aire, est secondé par Xochitl Borel et Arthur Billerey.

Michel Moret, patron des Editions de L'Aire, est secondé par Xochitl Borel et Arthur Billerey. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cette année, la maison veveysanne fête ses quatre décennies. Un cap décliné depuis ce printemps avec «Naissances», qui réunit sur ce thème 40 textes d’écrivains amis. Sa rentrée, Michel Moret la décrit «diversifiée et de qualité», entre un ouvrage d’art d’André Sugnaux et des livres politiques, de Catherine Labouchère qui remonte «Au cœur de l’engagement» à Joseph Deiss, qui revient sur son parcours d’homme politique dans «Quand un cachalot vient de tribord». Sans oublier les romans, comme celui d’un autre ancien conseiller fédéral: dans «Mer porteuse», Didier Burkhalter emmène sur les flots de l’Atlantique, de la Bretagne à Boston, sur plusieurs générations. Ou encore, entre essai et roman, Julien Sansonnens scrute dans «L’enfant aux étoiles» le destin de la fille du chef de l’Ordre du Temple solaire. (24 heures)

Créé: 14.09.2018, 10h25

Ses coups de cœur

«Apprends-moi à danser» où Louis de Saussure évoque, dans un récit atypique, ses souvenirs d’enfance genevoise, entre sa mère, princesse russe en exil et son père aristocrate. Famille aussi dans «Oostduinkerke», premier roman de la Lausannoise Claire May, où la trentenaire Emma retourne passer des vacances à Oostduinkerke, en Belgique, dans la maison familiale vouée à disparaître. «Deux premiers romans dont nous avons la conviction profonde qu’ils vont enrichir le patrimoine littéraire romand.» Michel Moret cite aussi, «si l’on aime la belle écriture», «Chienne de vie magnifique», de Christophe Gaillard, à paraître en octobre. L’auteur y annonce un texte qui tient du roman, du dialogue philosophique, de la farce, de «l’extase esthétique ou de l’oniromancie».

L’ouvrage à redécouvrir

«Vevey et Lavaux vus par les écrivains» montre la région à travers le regard d’une foule d’auteurs illustres, avec un chapitre sur la Fête des Vignerons, en prévision de celle de 2019.

Autour des livres

Des dédicaces pour les 40 ans sont prévues chez Payot à Lausanne (15.09), Nyon (22.09) et Vevey (29.09). Des événements auront aussi lieu à la Librairie Page à Payerne (20.09), à L’Estrée à Ropraz (11.10), à Lettres Vivantes à La Comballaz (13.10) ou à la Bibliothèque municipale à Lausanne (07.11). Sans compter une grande fête le 23 novembre.

www.editions-aire.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...