Passer au contenu principal

Astérix, une certaine idée de la Gaule

Éloigné de la réalité archéologique, Astérix a popularisé une image pas si erronée des Gaulois.

Toutatis, Taranis et les autres, comme Amora, déesse de la moutarde, peuvent en témoigner. Rien, dans la culture quotidienne et l’inconscient collectif de chez nous, n’a autant fait pour former l’image du Gaulois qu’Astérix, Obélix et leur cohorte d’Abraracourcix.

«Astérix a largement diffusé des connaissances du monde celtique qui n’existeraient pas sans lui. Il a rendu des figures familières, comme Vercingétorix et César», tranche Thierry Luginbühl, professeur d’archéologie à l’Université de Lausanne et spécialiste de la culture tardo-laténienne. «Le grand public s’est approprié ces figures et ces clichés, ce qui ouvre aujourd’hui des fenêtres vers de la médiation.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.