Passer au contenu principal

«Dans le conte, les secrets se chuchotent»

La chanteuse Marlène Jobert, s’est muée en star des petits enfants du siècle. A écouter.

«Epanouir la réflexion, tirer des leçons de vie sous les rires et les peurs… Même moi, je lis des contes le soir», affirme Marlène Jobert, 75ans, actrice, chanteuse, auteure et conteuse pour enfants.
«Epanouir la réflexion, tirer des leçons de vie sous les rires et les peurs… Même moi, je lis des contes le soir», affirme Marlène Jobert, 75ans, actrice, chanteuse, auteure et conteuse pour enfants.
OLIVIER VOGELSANG

Ses taches de rousseur ont longtemps parlé pour elle, déclenchant les fantasmes d’une génération énamourée de cette fleur de bitume chic et populaire. Muse gouailleuse de Michel Audiard ou de René Clément, Marlène Jobert s’incarne surtout dans une voix sublime, comme mouillée du parfum fumé d’un Lapsang Souchong goûté dans le Pigalle musqué des années 1960. «Ah, vous trouvez?» s’amuse la septuagénaire. Depuis 1998, la Parisienne a tourné la page cinématographique et s’est engouffrée dans la littérature enfantine. «Je mets en scène ces contes comme des petits films, sans le désordre des plateaux. Je me délecte comme une folle des personnages, des dialogues!» La star, timide malgré 20 millions d’albums vendus de par le monde, précise: «Je me donne beaucoup de mal.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.