Des liseurs se réunissent pour réaliser un marathon de lecture

ManifestationPendant 24 heures, les participants se sont relayés pour faire partager des textes qui leur tiennent à cœur.

Romainmôtier (2015)

Romainmôtier (2015) Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Romainmôtier, la 21e édition des 24 heures de lecture a accueilli une vingtaine de lecteurs et lectrices qui, de samedi 14 heures à dimanche 14 heures, sont venus faire partager des passages de textes qui leur tiennent à cœur. Ils se sont réunis à la tour de l’horloge, à la Maison du Prieur ou encore à la bibliothèque afin de faire la lecture à ceux venus écouter. «C’est quoi la question?» était le thème de cette année.

«Notre but est de faire vivre une expérience collective aux personnes, explique Jonas Pont, membre du comité organisationnel. Lorsqu’on lit seul, si le texte ne nous plaît pas, nous pouvons nous arrêter. Le fait de lire à haute voix nous pousse à continuer. Et puis, dès que l’on raconte une histoire à quelqu’un, la lecture n’est plus solitaire.»

Une idée que le slameur Prokrast confirme: «Dans notre monde actuel, il n’y a que trop peu d’occasions que quelqu’un nous lise une histoire, confie-t-il. De plus, ce qui me plaît dans le concept, c’est que les gens choisissent des textes qui leur tiennent à cœur.» Le concernant, il a choisi 4 slams de sa composition ainsi que deux autres écrits. «Les lecteurs sont vraiment libres dans la manière de présenter les ouvrages, poursuit Jonas Pont. Ils peuvent simplement lire des passages, ou bien les découper. Certains ont même été accompagnés d’un joueur de contrebasse.»

Outre la partie orale, les différents lieux dans lesquels se déroulent les lectures plongent les participants dans une atmosphère spéciale. Par exemple, la Maison du Prieur, grande bâtisse moyenâgeuse, éclairée par un feu de la cheminée, confère à l’endroit le sentiment d’un autre temps. «Les lumières douces illuminant les pièces aident à créer une ambiance qui rassemble les gens», raconte Dora Gaal, une des participantes.

Créé: 18.09.2017, 11h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...