Le Dr Julie Delaloye chuchote à l’oreille des neiges

PoésieDisciple d’Hippocrate, mais aussi de René Char, une poétesse valaisanne se révèle à Paris.

Julie Delaloye, médecin diplômé et poétesse.

Julie Delaloye, médecin diplômé et poétesse. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est l’histoire d’une Sédunoise née à Lausanne en 1979, qui a fait ses premières écoles à Monthey, en est revenue pour étudier la médecine et a accédé au poste de chef de clinique au CHUV. Grâce à une bourse fédérale, Julie Delaloye est devenue une experte en recherche biomédicale. Un de ses champs d’investigation est «le rôle régulateur des cytokines sur les cellules dendritiques qui assurent la présentation et la reconnaissance des antigènes». De ce galimatias scientifique, qu’elle maîtrise en pro, elle s’affranchit en s’épanouissant dans une autre forme d’expression, où elle fait respirer les fraîcheurs forestières de son enfance, des «heures limpides» qui ont parfois la douloureuse saveur d’un deuil.

Cette échappatoire porte le nom de poésie, un genre auxquel les médias accordent peu d’attention, alors qu’il reste très vivant en Suisse romande. Or c’est à Paris, la plate-forme où l’on ne jure plus que par le roman à succès, que Julie Delaloye a été récompensée, en 2008, décrochant le Prix de Poésie de la Vocation décerné par la Fondation Marcel-Bleustein-Blanchet, créé il y a 55 ans. Une belle reconnaissance pour un premier recueil, Dans un ciel de février, publié par Cheyne Editeur, à Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire. Chez le même vient de paraître un deuxième de la plus belle eau, et dont voici un quatrain de circonstance:

Malgré l’hiver sans neige, il a flambé

la lampe sur un blé qu’on disait mûri,

pendu sa vision à mesure plus claire

à la source, l’élégance en lui grandie.
(24 heures)

Créé: 30.12.2015, 16h03

A lire

«Malgré la neige»

Julie Delaloye

Cheyne Editeur, 80 p.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...