Passer au contenu principal

Les écrivains font vivre la littérature en ligne

Histoires à écouter, feuilletons à lire, atelier d’écriture, livres en libre accès... Le confinement est l'écrin parfait la lecture. Sélection mise à jour.

Manuel Perrin

LECTURES, FEUILLETONS, PODCASTS

Légendes alpines À défaut de crapahuter sur les sentiers, l’Office du tourisme de Villars-Gryon invite les amoureux de ce coin de pays à se replonger dans les légendes de la région à travers de courts textes disponibles sur son site internet. On y apprend, entre autres, comment les pâturages de Plan Névé se sont transformés en glacier suite à la colère d’une vieille dame à qui on avait refusé le gîte pour la nuit. Ou encore l’histoire fantastique de Dame Isabeau, devenue fée, qui cacha ses bijoux au fond du lac des Chavonnes. Depuis, elle donne vie à un monstre blanc qui protège son trésor. R.M www.villars-diablerets.ch (rubrique découvrir-Une terre de légendes) (rm, ajouté le 25 avr.)

Podcast Julien Sansonnens fait parler les écrivains et met leurs propos sur internet sous la forme d’un podcast. «J’ai interviewé dernièrement Marion Brunet, qui est une auteure française, dont le roman «L’Été circulaire», chez Albin Michel, a remporté le Grand prix de littérature policière en 2018. C’est le neuvième numéro du podcast. Le dixième, qui est en ligne depuis le 13 avril, est consacré à l’écrivain genevois Jean-Michel Olivier au sujet d’«Éloges des fantômes», paru en 2019 à L’Âge d’homme. J’aimerais aussi faire parler de temps en temps des éditeurs, car je pense qu’ils ont beaucoup à dire en cette période de grande incertitude concernant les sorties de livres et les futures rentrées littéraires», projette Julien Sansonnens. (bcx, ajouté le 26 avr.) Aller sur https://jsansonnens.ch/post/category/podcast/

Pour toute la famille Le comédien Claude Thébert propose des lectures pour toute la famille, comme les contes abracadabrants de Franz Hohler ou les histoires d’«Hulul», d’Arnold Lobel. Les adultes pourront écouter de la poésie, des nouvelles et des extraits de romans, dont «Les Pérégrins» d’Olga Tokarczuck. Ou, pour se remémorer la liesse estivale de 2019, «La Fête», de Blaise Hofmann. (cr, ajouté le 20 avr.) www.theatredusentier.ch

Club de lectureLa bibliothèque de Vevey poursuit les activités de son club de lecture en visioconférence, le jeudi de 18h à 19h30. Toute personne peut y participer dès 16 ans. Il suffit de s’inscrire sur le site de la bibliothèque, sous l’onglet «En marge, club de lecture». L’institution propose aussi des contes pour enfants, des conférences, un concours de courts métrages en stop motion et partage ses bons plans le vendredi. (cr, ajouté le 16 avr.) biblio.vevey.ch

Livre audio La modestie goguenarde en bandoulière, Jean-Paul Dubois a emporté avec brio le Prix Goncourt. Au printemps, son roman ragaillardit encore, dopé même dans les intonations du comédien Jacques Gamblin. Tous les livres audio ne captent pas la magie, et le phrasé de certains lecteurs, avouons-le, tape sur les nerfs. Car l’exercice réclame une juste distance entre impudeur et respect. Aucune afféterie ici pour suivre le destin de Paul Hansen, ami, amant, confident et incongru concierge emprisonné à Montréal. En cellule, il console Horton, un Hells Angel qui flippe de se voir couper les cheveux. Cohabitation comique et magnifique entre ces originaux, comme les moments de grâce qui déferlent dans un flux d’humanisme absolu. «Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon» Diffusion Audilibre / Lizzie (cle, ajouté le 15 avr.)

Feuilleton S. F La revue romande «Le Regard Libre» lance la rédaction online d’un «e-feuilleton fantastique». «Reconnu et confirmé», l’auteur tient à rester anonyme. Dix épisodes sont attendus jusqu’au 4 juin, sur le thème du vieillissement de la population et des liens intergénérationnels. Les lecteurs peuvent influer le récit par des propositions et autres remarques. «Ville et centre-ville» sera publié dans le magazine avec le nom de son créateur en juillet. (cle, ajouté le 6 avr.) www.leregardlibre.com

Nicolas Feuz régale Le prolixe Nicolas Feuz lance «Restez chez vous», thriller du confinement. «Passé le traitement en télétravail des affaires courantes du Ministère public de Neuchâtel, j’imagine ce polar sous épidémie», avoue le procureur. L’écrivain l’offre en feuilleton gratuit chaque soir à 19h sur le site de l’éditeur. Il n’y a plus qu’à le lire et l’écrire. (cle, ajouté le 2 avr.) www.slatkine.com

DeCAMERA Chaque soir, un auteur lit un texte de son cru. Certains évoquent la situation actuelle, d’autres emmènent vers tout autre chose. (cr) Le podcast

Caractères mobiles Mathias Howald écrit sur les propositions de sujets qu’il a reçue et partage les textes sur insta/fantomathias/ (cr)

La Maison éclose Le collectif d’auteurs lit l’intégrale des «Mille et une nuits». Facebook live à 21h05 sur facebook/maisoneclose (cr)

La couronne boréale Le Vaudois Adrien Bürki déroule un «roman-feuilleton confiné» sur la couronne boreale (cr)

En attendant, écrivons Chaque jour, une consigne donnée par un écrivain à partir de laquelle composer un texte à publier en ligne, ou à garder pour soi. Sur la page Facebook En attendant, écrivons.Ecrivons (cr)

AJARLe collectif met en lumière les acteurs du livre par de petites présentations. (cr) facebook/ajar

Printemps de la poésie Concours de haïkus sur Twitter: twaïkus en 130 signes, ou twankas en 260 caractères. A publier sur Twitter jusqu’au 30 avril avec le hashtag #twaiku/twanka. (cr)

Les insécables Le groupe d’éditeurs propose textes d’auteurs et réflexions sur sa nouvelle «plateforme de publication permanente» Les insécables (cr)

ACCES AUX LIVRES

Livraison à domicile Payot a relancé sa vente en ligne depuis le lundi 6 avril. Revenant sur sa décision du 19 mars dernier, l'équipe de la librairie a souhaité reprendre la livraison des livres commandés sur son site.

Prêts de livres facilités L’association Bibliosuisse invite les bibliothèques à rendre la lecture accessible à tous. Elle propose plusieurs solutions: inscription facilitée des nouveaux utilisateurs, prêt numérique ou prêt avec un service de livraison. Selon les contacts qu’a eu Bibliosuisse avec l’OFSP, l’association professionnelle indique que les bibliothèques sont autorisées à mettre des commandes à disposition sur place, qui peuvent être collectées à des heures convenues selon le principe du magasin de ferme. Les actions des bibliothèques sont mises à jour sur www.bibliosuisse.ch. Certaines n’ont pas attendu cette incitation, comme la BCU, à Lausanne, qui a précisé son offre et les conditions d’accès sur son site www.bcu-lausanne.ch. La bibliothèque des bibliothèques, Bibliomedia, offre au public un accès direct à sa plateforme ebibliomedia.ch, ce qui n’est pas le cas en temps normal. - (cr) www.bibliosuisse.ch

BANDES DESSINEES

Mâtin, quel retour! Les fans de feu «Pilote» se souviennent de ce slogan humoristique: «Mâtin, quel journal!» À l’heure du confinement, les Éditions Dargaud se rappellent de ces grandes heures de la bande dessinée pour avancer un projet qui ne devait sortir qu’en juin. Voici donc, depuis ce mercredi, un média dessiné, publié tous les matins sur Instagram, qui veut lancer dans la fosse les futurs talents de demain. Ce «pure player», gratuit, veut parler en sujets courts d’un thème privilégié, la protection de la planète. (mog, ajouté le 15 avr.) Sur Instagram: @matin_queljournal Lire aussi notre article

Albums offertsLa majorité des éditeurs BD ont reporté leurs sorties, mais offrent des albums électroniques en libre accès pendant le confinement, évidemment pas les plus récents. Glénat publie un manga par jour, Le Lombard ouvre une sélection d’albums, des dessins à colorier ou des quiz pour les enfants, Dupuis donne librement trois albums par jour, Dargaud ouvre une petite partie de son catalogue et organise des ateliers enfants et cuisine, etc. Mais plusieurs en profitent aussi pour proposer des offres commerciales. Rendez-vous sur leurs sites. (dmog)

ANNUAIRE

Vitrine romande La nouvelle plateforme virtuelle #culturacasa regroupe dès aujourd’hui les initiatives des institutions culturelles et artistes romands pour rester en contact avec leur public. Cette vitrine est l’initiative de la Ville de Lausanne, qui voulait créer un portail réunissant les multiples démarches lancées sur les réseaux sociaux, sites internet, médias et autres supports numériques depuis le début de la crise du coronavirus. Spectacles, concerts, arts visuels, littérature, entretiens: tous les formats s’invitent dans les salons. (fb) www.culturacasa.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.