Passer au contenu principal

François Debluë, prix littéraire suisse pour sa «Seconde mort de Lazare»

L’écrivain vaudois est distingué pour son dernier récit, qui ressaisit le personnage évangélique du fameux ressuscité.

François Debluë, seul prix littéraire fédéral romand de cette volée 2020.
François Debluë, seul prix littéraire fédéral romand de cette volée 2020.
PHILIPPE MAEDER

Dans sa maison perchée dans les vignes de Rivaz, l’écrivain François Debluë vit dans un autre temps que celui des honneurs mondains. Celui qui fréquente avec assiduité les allées de la poésie n’est pas insensible au Prix littéraire suisse que lui vaut son dernier récit en prose, «La seconde mort de Lazare», chroniqué en mai dernier par «24heures». Mais la distinction aura de la peine à le détourner de pensées plus graves, plus intimes. N’a-t-il pas sous-titré son livre «Rêverie», manière d’en marquer autant le caractère personnel que la confection sans contraintes? Sans oublier de lui permettre de se soustraire à la catégorie du roman, auquel il ne croit pas.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.