Passer au contenu principal

François Debluë répand un essaim de pensées éparses

Poète sobre et classique, le Montreusien publie un recueil de réflexions, lyriques et/ou dissonantes.

François Debluë, poète et prosateur vaudois.
François Debluë, poète et prosateur vaudois.
Florian Cella

Avant ses très populaires Saisons d’Arlevin, le livret de la Fête des Vignerons de 1999, François Debluë était déjà apprécié par les amateurs de poésie pour la ciselure minutieuse de ses écrits, en vers ou en prose, et leur vivante musicalité. S’il a eu pour oncle le dramaturge Henri Debluë (1924-1988), qui, vingt-deux ans auparavant, fut son devancier aux bacchanales veveysannes, il a eu un père violoniste qui l’a sensibilisé à la musique, même quand elle «dissone» à la manière des oiseaux.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.