Gérard Salem invente la saga familiale en nouvelles

RécitEntre l’Iran et la Suisse, le psychiatre lausannois a couché ses souvenirs en 27 petites histoires. Une nostalgie élégante.

Gérard Salem, psychiatre et écrivain.

Gérard Salem, psychiatre et écrivain. Image: Chris Blaser

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La vie de Gérard Salem est, comme celle de sa famille, un parcours qui va du Liban à l’Iran, de la Turquie à Lausanne, où il s’est spécialisé en psychiatrie, en psychothérapie et en hypnose. Avec son père chrétien maronite et sa mère assyro-chaldéenne, on remonte deux branches familiales qui ont essaimé au Moyen-Orient, gardant entre eux ce lien si fort que l’on trouve dans les minorités religieuses.

Plutôt qu’une saga familiale, Gérard Salem a choisi la voie de la nouvelle pour raconter un siècle et quatre générations, lui qui en avait déjà publié quelques-unes dans la revue Minuit. Comme sa sœur, Gemma, et son frère, Gilbert (notre confrère), tous deux écrivains, il a la plume élégante, précise, procède par petites touches pour dérouler le fil de ses souvenirs, sans forcément suivre une plate chronologie. Il n’hésite pas à laisser quelques zones inachevées, que le lecteur remplira à son bon plaisir.

Le tableau se colore de ces teintes iraniennes ou libanaises, de ces grands-parents élégants dans une société qui se cherche face à la puissance turque, qui voue à l’Occident et à l’Amérique un culte certain, culte qui ne peut faire s’écrouler les traditions d’une caste marchande et cultivée. Ce retour aux origines, cette quête de racines, a bien sûr un parfum de nostalgie et une aura de tendresse, mais il n’évite pas les passages les plus sombres, comme des massacres perpétrés contre les chrétiens d’Orient. Pour un premier essai, c’est un auteur de 69 ans qui se révèle. (24 heures)

Créé: 28.08.2015, 09h11

Le livre

Marc de café

Gérard Salem

Ed. L’Age d’Homme, 220?p.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...