Passer au contenu principal

Le Goncourt salue Kamel Daoud

L’Académie honore l’écrivain pour son premier roman, «Meursault, contre-enquête» qui célèbre «L’étranger», d’Albert Camus.

L'écrivain algérien Kamel Daoud à Paris, mardi 5 mai 2015.
L'écrivain algérien Kamel Daoud à Paris, mardi 5 mai 2015.
AFP

Frappé d’une fatwa depuis 2014, Kamel Daoud a été honoré mardi par l’Académie du Goncourt du premier roman. Régis Debray l’a félicité en ces termes: «Vous êtes un écrivain rare car vous vous exposez à la corne acérée du taureau. Vous avez rapatrié L’étranger dans votre culture et fait de Camus un écrivain indigène. Nous allons rapatrier votre enquête dans notre littérature.» Pour mémoire, Meursault, contre-enquête se penche sur le frère de l’Arabe tué par Meursault dans L’étranger , quand 50 ans après les faits, il revient au pays, taraudé par la quête d’identité.

Ce roman original par un style aussi musical que méditatif, avait frôlé le Prix Goncourt en automne. Lydie Salvayre avait remporté la distinction pour Pas pleurer, au cinquième tour, avec six voix contre quatre à Daoud. Si cette année, le Goncourt du premier roman tient un peu du prix de consolation, ce fils de gendarme, 45 ans en juin, a déjà trouvé matière à réconfort dans le succès populaire remporté chez lui par Meursault, contre-attaque.

Journaliste au Quotidien d’Oran, Kamel Daoud est très connu en Algérie à travers un billet quotidien vitriolesque. Critique féroce du régime, il a inventé les néologismes «bouteflikiens» et «bouteflikistes», dérivés du nom du président Bouteflika. Le pamphlétaire se disait «effondré» sur France Culture après les attentats contre Charlie Hebdo. «J’ai peur que ces gens-là arrivent à couper le monde en deux.» Mardi, il précisait que ce roman ne resterait pas son unique livre. S’il ne quittera jamais Oran la radieuse, il promettait d’écrire toujours en français. «C’est la langue de la liberté, alors que la langue arabe est piégée par le sacré et les idéologies dominantes.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.