Les joies du couple vues et brodées par une femme avertie

Roman graphiqueAurélie William Levaux écrit remarquablement et son art graphique mixe broderies et peintures sur tissus.

Deux images séparées d’Aurélie William Levaux.

Deux images séparées d’Aurélie William Levaux. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’objet hésite entre les genres. Ce n’est pas une bande dessinée ni tout à fait un livre illustré. Les textes entretiennent avec les images une relation singulière. Un roman graphique alors? D’accord. Sur le fond, par contre, aucun doute. Un couple s’y déchire et beaucoup de paires s’y reconnaîtront.

L’amour est-il fait pour se partager au quotidien? A lire l’excellente prose de la Belge Aurélie William Levaux (née en 1981), on penche fort pour le non. A moins que l’on cultive, en fieffés masos, les entrelacs malsains de l’amour qui fait boum. On sent le vécu à toutes les lignes. «Ça ressemblait à une laisse, une très longue laisse. Il me tenait en laisse, à une distance très respectable, une distance qui me laissait la possibilité de gambader à mon aise.»

Et AWL (acronyme pour paresseux) d’aller droit au but, de se montrer crue dans la provoc. De tartiner sur les aléas «d’une relation conflictuelle et vaguement pourrie». Textes courts (1 page) ou petits paragraphes, la force demeure vive, comme la douleur. Après les violences, les réconciliations pour mieux rechuter. Les images particulières sont le fruit d’un mariage entre broderies et traits de couleur sur tissus. Imprimées, il est parfois difficile d’y suivre la trace des fils.

Peu importe, elles restent étonnantes, charriant des bouts de phrases. Le livre court ainsi l’audace sur un sujet très partagé. (24 heures)

Créé: 12.05.2016, 22h17

A lire

«Sisyphe: les joies du couple»
Aurélie William Levaux
Atrabile, 152 p.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...