Passer au contenu principal

Le journal intime du «Proust norvégien» crée une onde de choc

Considéré comme une rock star dans son pays, Karl Ove Knausgaard a déclenché des réactions en chaîne avec «Mon combat».

Karl Ove Knausgaard a torpillé son intimité en livrant sa vie privée au monde: son journal en a fait une star des lettres scandinaves.
Karl Ove Knausgaard a torpillé son intimité en livrant sa vie privée au monde: son journal en a fait une star des lettres scandinaves.
EPA

A la quarantaine, Karl Ove Knausgaard cultive son look de Brad Pitt vieillissant. Et sa légende. Le Norvégien est considéré comme une rock star en son pays, jusqu’à l’aura diabolique qui enveloppe son personnage. «J’ai créé un monstre que je ne peux plus contrôler, dit-il avec une sérénité étrange. Depuis que Mon combat a été publié, et les tonnes d’articles de presse qui en ont découlé, je me tiens à l’écart pour rester sain d’esprit. Je suis narcissique, je ne peux pas le nier. Jadis, j’étais très susceptible sur ce qui se disait de mon travail. Ça virait presque à la névrose! Désormais, j’ai compris qu’en dehors de quelques proches, les gens parlent de moi comme d’un personnage de dessin animé, un Mickey qui me ressemble.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.