Passer au contenu principal

Kusturica se lance en littérature

Le réalisateur meuble ses impatiences de cinéma avec un recueil de nouvelles, Etranger dans ce mariage.

A 60 ans, désormais romancier, Emir Kusturica réinvente toujours un pays idéal et imaginaire.
A 60 ans, désormais romancier, Emir Kusturica réinvente toujours un pays idéal et imaginaire.
Reuters

Quand il présente Etranger dans le mariage à la presse serbe en avril 2013, Emir Kusturica traîne encore le masque des survivants désabusés. Depuis cinq ans, le cinéaste encaisse les revers, de tournages annulés en financements périlleux. «Je ne suis pas censé être un artiste, s’excuse-t-il. Je crois que je vaux moins que cela.» A d’autres. Depuis, plus hirsute que ces ours rugissants des pleurs humains de la mythologie slave, le cinéaste a repris du poil de la bête.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.