Passer au contenu principal

Lauren Groff dans les marécages de «Floride»

Après le prenant «Les furies», l’Américaine revient à la nouvelle lestée de fantastique. Critique.

Après le formidable succès de ses furies, Lauren Groff s'insinue dans la nouvelle avec un penchant parfois trop prononcé pour le fantastique.
Après le formidable succès de ses furies, Lauren Groff s'insinue dans la nouvelle avec un penchant parfois trop prononcé pour le fantastique.
MEGAN BROWN/LDD

Il paraît douteux que Barack Obama réédite son geste de critique littéraire en acclamant le dernier ouvrage de Lauren Groff comme il l’avait fait en 2015 pour son roman «Les furies». Et, côté lecture, mieux vaut ne pas trop compter sur Donald Trump. Dans «Floride», recueil de nouvelles qui entretiennent toutes un lien (plus ou moins trouble) avec le «Sunshine State», l’Américaine donne plutôt sa préférence aux cyclones et aux serpents.

La douleur sourd au fil de ces onze récits où les tempêtes hurlent le plus souvent dans les têtes et où les reptiles ajoutent quelques écailles aux angoisses des protagonistes, plus souvent des femmes que des hommes, même quand les ombres sont portées par la gent masculine.

Pas de trompe-l’œil solaire avec lézarde à l’arrière-plan – à l’exception peut-être de «Et le chien devient loup», oppressant avec ses deux petites filles abandonnées sur une île – mais plutôt des intempéries et des rampants qui font écho au mal-être de personnages souvent banals, pris dans des soucis de couple très ordinaires. Lauren Groff sait instiller des climats, ambiances où l’étrangeté confine au fantastique. Mais elle va souvent trop loin, invoquant des hallucinations trop belles pour avoir un sens (l’inopiné retour du père mort de «L’œil du cyclone») ou imaginant des configurations alambiquées («Yport»). Trop d’effets tuent l’effet… Las, une impression de train fantôme finit par transparaître dans ce recueil qui a tout de même remporté le Story Prize et terminé finaliste du National Book Award en 2018.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.