Passer au contenu principal

Laurent Jenny livre un à un ses souvenirs sensoriels

Professeur honoraire en français à l’Université de Genève, l’écrivain ose un récit personnel. Rencontre.

Professeur honoraire depuis un an à la Faculté de français, Laurent Jenny habite entre Genève et Paris.

Son regard sévère a donné des sueurs froides à toute une génération d’étudiants en français à l’Université de Genève. Tomber sur Proust à l’oral de master devant Laurent Jenny, grand spécialiste de la littérature du XXe siècle, c’était jouer de malchance. Professeur honoraire depuis cette année, l’universitaire, qui vit entre Champel et Paris, publie un récit inspiré de sa vie, bien loin des théories littéraires pour lesquelles il est reconnu. Dans Le lieu et le moment, l’auteur livre des souvenirs sensoriels de son enfance jusqu’à «l’âge plus qu’adulte». Le récit présente l’énorme avantage de n’être pas truffé de termes que seule une élite intellectuelle saurait décoder, un écueil que certains universitaires ont du mal à éviter dans leurs romans. Aisé à lire donc, le texte n’en est pas moins un bijou stylistique, poli par un savant dosage de sensibilité, d’acuité du regard et d’humour.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.