Passer au contenu principal

La rentrée littéraire d'automne se la joue classieuse

En 2014, Valérie Trierweiler, ex-première dame de France, tirait toute la couverture sur sa rupture. La zone de combat semble dégagée. Place aux auteurs.

L'édition se profile sélect.
L'édition se profile sélect.
Jean-François Paga – Grasset

En juin dernier, les éditeurs parisiens soupiraient d’aise en apprenant que Grey , quatrième volume des aventures «mémé-porno» de EL James, sortait sous la canicule de juillet, avec six semaines d’avance, alors qu’il était prévu de lancer le pavé en pleine rentrée littéraire. Extase, et à raison: si les émois de Christian ont été taxés de mauvais coup par la critique, le millionnaire a quand même écoulé 870?000 exemplaires de ses exploits. Désormais, un seul obstacle se dressait contre la suprématie de la rentrée littéraire chez les libraires, l’événement Millénium 4 .

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.