Ce week-end, Lausanne fête ses bulles

FestivalBDFIL lance son large programme et sa revue, avec entre autres la capitale bien dessinée.

En inédit, Jean Solé rend hommage à un autre Jean, Dubuffet, à l’origine du Musée de l’art brut.

En inédit, Jean Solé rend hommage à un autre Jean, Dubuffet, à l’origine du Musée de l’art brut. Image: BDFIL 2019

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis quinze ans, Lausanne est devenue une capitale de la bande dessinée reconnue, grâce à son festival BDFIL qui commence ce jeudi. Par le biais du cinquième numéro de sa revue «Bédéphile», Dominique Radrizzani fait une plongée dans l’histoire de leur ville hôte à travers les cases, avant une belle déclinaison de planches sur Lausanne, dont une onzaine d’inédites. Le tout fait aussi exposition.

Le directeur du festival n’hésite pas à remonter jusqu’à 1230 pour une picto-BD de Villard de Honnecourt qui se dessine devant la célèbre rosace de la cathédrale sur son chemin vers la Hongrie. Mais c’est bien au début du XIXe que l’inventeur de la BD, le Genevois Rodolphe Töpffer, consacre les premières cases à Lausanne où il séjournait régulièrement chez le banquier Dapples. Dans «Les voyages en zigzag», il décrit par exemple cette nuit catastrophique à l’«Auberge de Chalet Gobet»: «Le coucher est extrêmement hilarifié par les découvertes nombreuses que l’on fait dans les chambres.»

On y découvre aussi les dessins satiriques du peintre François Bocion pour «La Guêpe», les vues détaillées d’Albert Robida pour arriver au premier auteur de BD lausannois, Théophile-Alexandre Steinlen. Radrizzani n’oublie pas Vallotton, Pellos, Bosshard ou Géa Augsburg avant de passer à l’ère moderne.

Il y a bien sûr les aventures de Paul Aroïd dessinées par Cosey, prépubliées dans ce journal, où Lausanne tient la vedette. Elle apparaît aussi – parfois par la grâce de la Librairie Raspoutine ou de BDFIL – dans des spécialités signées Hugo Pratt, Schuitten et Peteers, Eddy Paape, Trondheim, Zep ou Craig Thompson pour une magnifique cathédrale en contre-plongée neigeuse.

Enfin, la Ville, qui offrait aux jeunes citoyens à leurs 18 ans un album dessiné par Géa Augsburg, a édité avec son Centre BD un nouveau livre où 24 artistes ont livré chacun une à deux planches ainsi que l’illustration d’un quartier. Du jeu des échelles de Léandre Ackermann aux escaliers sans fin de Wazem, l’album propose des visions originales, drôles ou poétiques.

Mais cela ne suffisait pas à BDFIL qui a demandé un prolongement inédit à onze artistes, dont le «Tintin in Lausanne» d’Atak qui a déclenché l’ire de Moulinsart ou les aventures de Joko emmerdolé par les fientes d’oiseau à la place Saint-François.

«Lausanne en BD»

Espace Arlaud, jusqu’au 17 nov.

www.bdfil.ch/edition-2019-2/15expos/lausanne-en-bd

Créé: 12.09.2019, 09h36

Au programme

L’Espace Arlaud abrite aussi «Derrière les cases de la mission» et «Capitão».


Au Romandie, Baladi plonge dans l’univers de son «Robinson suisse», Tif et Tondu célèbrent leur retour, la Lune est pleine de BD, le magazine «(A suivre)» retrace son aventure terminée en 1997, l’ombre est mise en lumière comme à l’Hermitage, le chat Milton réjouit les enfants et BDFIL expose son livre d’or.


La Grenette fête les 10 ans du magazine «Vigousse».


Ceruleum montre les planches originales de Baladi et de Wazem («Un monde pas possible»).


L’Espace Rue de Genève 19 abrite les planches du concours Nouveaux talents.


La Grande Tente de la Riponne accueille les auteurs en dédicace.


Le Palais de Rumine, le Théâtre Boulimie, la Terrasse du Barbare, la place de la Riponne, le Blackbird downtown, L’Hermitage, le Casino de Montbenon ou la Couronne d’Or sont aussi le lieu de duels graphiques, de master class, de concerts, de tables rondes, etc.


www.bdfil.ch Jusqu’au 16 sept.

Articles en relation

À 15 ans, l’ado BDFIL se lâche

Festival La manifestation lausannoise promet une belle édition anniversaire, sous la houlette de l’indépendant Alex Baladi. Plus...

Alex Baladi se détend sur l’île de «Robinson suisse»

Bande dessinée L’auteur veveysan a adapté le roman complété par la baronne lausannoise Isabelle de Montolieu Plus...

Le «foutraque structuré» aime expérimenter en BD

Exposition L’invité d’honneur de BD-FIL, Alex Baladi, dessine comme il vit, sans limite à son imagination et à son besoin d’images. Plus...

Moulinsart fait fermer l'expo «Tintin in Lausanne»

BDFIL Les juristes défendant l’œuvre d’Hergé ont contraint la galerie RichterBuxtorf à annuler l’exposition du peintre Atak, qui faisait partie du Off du festival. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.