XIII perd l’un de ses créateurs, William Vance

Bande dessinéeDécédé à 82 ans, l’auteur belge avait aussi mis en images les meilleurs épisodes de Bob Morane et donné un visage à Bruno Brazil.

William Vance, cocréateur de la série BD

William Vance, cocréateur de la série BD "XIII". Image: yvain genevay

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Du duo à succès qu’il formait avec le scénariste Jean Van Hamme, c’était le moins expansif. Le genre à rester dans l’ombre tandis que ses lecteurs écarquillaient les yeux sur ses planches magnifiquement composées. Emporté lundi par la maladie de Parkinson à l’âge de 82 ans, William Vance n’avait pas son pareil pour dessiner des bad boys dotés de trognes reconnaissables loin à la ronde. Pour camper des héroïnes superbes, fatales et sensuelles en diable. Et pour donner corps à des personnages marquants, XIII en tête bien sûr, mais aussi Bob Morane ou Bruno Brazil, pour ne citer que quelques-unes de ses bandes dessinées les plus fameuses.

Bruxellois parfaitement bilingue, même si son accent trahissait ses origines néerlandophones, établi de longue date en Espagne, à Santander, William van Cutsem de son vrai nom n’aimait pas se répandre en longs discours. Mais pour peu qu’on insiste, il racontait volontiers ses débuts, ces «Histoires vraies» dans le journal Tintin, dès 1962, qui était le lot des débutants au style réaliste. Rapidement, cet amateur de marine allait s’affranchir du carcan didactique avec un premier héros Howard Flynn, officier de la Royal Navy au graphisme encore un peu raide. À cette première série, on préférera «Ringo», un western lorgnant du côté des films de John Ford, dès 1965.

Mais c’est avec «Bruno Brazil», sur des scénarios de Greg, l’auteur d’Achille Talon, que Vance va donner sa pleine mesure à partir de 1967. Baroudeur aux cheveux blancs, Brazil dirige le commando Caïman, une équipe de choc œuvrant pour les services secrets américains. Vance peut laisser s’exprimer ici son dessin dynamique, aux antipodes de la ligne claire. Même succès avec Bob Morane, repris des mains du dessinateur Gérald Forton et mené en parallèle à Bruno Brazil. Dix-huit albums à la clé, considérés comme les meilleurs de la série.

Parce qu’il aimait se diversifier, Vance créera aussi les personnages de Ramiro, dit le bâtard, de Roderic, un chevalier, et de Bruce J. Hawker, son préféré, un lieutenant de la Royal Navy devenu corsaire. Au sommet de son art, il se voit bien continuer Bruno Brazil. Mais les scénarios de Greg, désormais installé aux États-Unis, restent lettre morte. Jean Van Hamme, mandaté pour reprendre l’écriture de la série, n’obtient pas le feu vert de Greg. Il propose alors à Vance en 1984 les aventures de XIII, appelé à devenir en quelques années le plus célèbre amnésique de la bande dessinée.

Sur cette série best-seller, William Vance va pouvoir laisser libre cours à son goût pour les uniformes militaires et pour les décors. «Plus on est dans un quartier où les maisons sont croulantes, plus c’est réussi», notera son complice, Jean Van Hamme, dans une interview au site ActuaBD. «Il ne dessine que des faces et des profils, jamais de trois-quarts», relèvera également le scénariste de XIII, avant de conclure: «Ce qui n’enlève pas grand-chose à l’efficacité de son trait.» Bien vu.

Entre 1984 et 2007, Vance illustrera 18 des 19 premiers tomes. Depuis 2011, la série se poursuit, sous le pinceau de Youri Jigounov. Les héros ne meurent jamais. Contrairement à leurs créateurs. (24 heures)

Créé: 15.05.2018, 13h37

Articles en relation

Décès de William Vance, le dessinateur de «XIII»

Bande dessinée Le Belge William Vance, co-créateur avec Jean van Ham de la série culte «XIII», est mort lundi soir à 82 ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.