Passer au contenu principal

Yann Moix attaque conceptuellement les terroristes

Dans «Terreur», l’écrivain se confronte au terrorisme mais se perd dans ses propres abstractions.

Yann Moix aborde le terrorisme comme un problème trop strictement intellectuel.
Yann Moix aborde le terrorisme comme un problème trop strictement intellectuel.

Intention louable que d’affronter ce que l’on va bientôt finir par appeler le mal du siècle: le terrorisme. Tel est le propos du livre Terreur de l’écrivain Yann Moix, qui nous avait pourtant habitués à des sujets plus (faussement?) légers, pour ne citer que Podium, de frivole mémoire, avec son sosie de Claude François. Avec détermination, celui qui se présente comme une sorte d’essayiste citoyen s’attaque donc à la question pour «venir greffer sa part de clairvoyance, de connaissance, d’intelligence sur le chaos», comme d’innombrables commentateurs – «On ne sait plus qui croire, qui lire, tant l’offre abonde».

A ce titre, il sait rester lucide: «Ecrivant ces lignes, je n’échappe pas à ce que je suis en train de dénoncer: l’inflation du discours sur des faits dont la nature même est de narguer, puis de neutraliser, le bien-fondé de la raison.» L’intelligence indéniable de l’auteur ne se présente toutefois pas ici comme un rempart suffisant au phénomène qu’il se propose d’étudier.

Construisant sa réflexion à coups de paragraphes aux avis définitifs – selon un modèle propre aux moralistes et à Guy Debord –, Yann Moix pèche par excès de conceptualisation. Jonglant avec des notions antithétiques (vie et mort, possible et impossible…) qui l’entraînent sur la pente glissante de purs jeux formels, il adopte une posture dangereuse, outre des dérapages dans une ironie de pacotille, celle qui consiste à «absolutiser» l’ennemi comme nouveau représentant du mal. Transformés en agents abstraits, les terroristes y perdent leur nécessaire part d’humanité, leurs conditions d’existence inscrites dans le réel. Son raisonnement, parfois brillant, tourne en rond. C’est ennuyeux.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.