Passer au contenu principal

Luc Plamondon: Il cultive le noir et est heureux d’écrire

Pour célébrer ses 10 ans d’installation à Montreux, il a joué le jeu de Tous en chœur le mois dernier. Il revient sur une carrière longue de quarante-cinq ans

Luc Plamondon s'est installé il y a dix ans à Montreux pour «passer une retraite paisible».
Luc Plamondon s'est installé il y a dix ans à Montreux pour «passer une retraite paisible».
CHRISTIAN BRUN

Dans son loft du centre de Montreux, la baie vitrée offre une vue à couper le souffle. Mais Luc Plamondon reçoit sans chichis, des amuse-bouches disposés sur le bar de sa cuisine. La clarté des lieux sied à sa crinière et contraste avec ses éternelles lunettes fumées et son look de rocker. «Le jeans, c’est ma jeunesse!» s’exclame-t-il alors qu’on s’étonne de le voir pour la première fois porter une autre couleur que le noir. Le parolier aux centaines de chansons et millions de spectateurs se ravisera, troquant cette chemise bleue contre son cuir habituel et plaisantant à l’adresse du photographe: «Ne me mets pas dans ma chemise d’ouvrier!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.