Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Mai-Thu Perret, artisane des utopies

Alors que la rétrospective qui lui est consacrée se monte au 1er étage, Mai-Thu Perret pose, au 3e, dans «L’Appartement», reconstitution de celui qu’a occupé le collectionneur Ghislain Mollet-Viéville à Paris entre 1975 et 1991.

Qu’allez-vous présenter au Mamco?

Votre travail s’inscrit-il toujours dans l’univers de «Crystal Frontier»?

Les problématiques de genre sont-elles importantes pour vous?

Comment est né «Crystal Frontier»?

Le récit joue un rôle fort dans votre œuvre. Écrivez-vous beaucoup?

Diriez-vous qu’il y a un aspect documentaire dans votre travail?

Beaucoup des matières que vous employez, telles que la céramique ou les tissus, sont utilisées par l’artisanat…

Les avant-gardes du XXe siècle vous inspirent-elles?

Marier artisanat et utopie, n’est-ce pas le grand écart?

Sur quoi travaillez-vous actuellement?