Passer au contenu principal

Mettez-vous au parfum des trucs de Saint-Valentin!

Jean-Claude Ellena dit ses jardins secrets dans L’écrivain d’odeurs. Caresses et gifles à fleur de peau.

Sans le connaître, les femmes fréquentent Jean-Claude Ellena depuis toujours, et encore plus en ces temps de Saint-Valentin. Car ce gentleman malicieux sait caresser à fleur de peau. Voir First, de Van Cleef & Arpels, Acqua di Parma et toutes les créations de la maison Hermès de 2004 à 2016. Ellena en ces Jardins, Après la mousson ou Sur le Nil, Sur le toit ou En Méditerrannée, embarque dans des voyages. Jusqu’à s’étourdir dans Jardin de M. Li. «L’Asie m’a appris à épurer les compositions, à définir ce que je pressentais comme un art dans un processus cérébral.» Dans L’écrivain d’odeurs déferlent les souvenirs. A 5 ans, le gamin de Grasse jouait les soirs d’été avec son père parfumeur «à pisser le plus loin possible sur les grenouilles qui croassaient dans la nuit étoilée». L’autobiographe ne cueille pas que des instantanés formateurs. Cet inventeur inspiré par les peintres, les cuisiniers, les musiciens, s’interroge sur son art et ses dérives industrielles.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.