Monsieur Croche inspire la musique contemporaine

CréationLa Compagnie Too hot to hoot fait revivre le double de Claude Debussy.

Une forme inédite dans la moindre note de Debussy.

Une forme inédite dans la moindre note de Debussy. Image: DR/ESTELLE VIDON

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Les musiciens n’écoutent que la musique écrite par des mains adroites; jamais celle qui est inscrite dans la nature. Voir le jour se lever est plus utile que d’entendre la «Symphonie Pastorale».» Les propos de Monsieur Croche, alias Claude Debussy, quand il écrivait des chroniques musicales dans la «Revue blanche», prennent toujours le contre-pied des conventions, dans un langage subjectif, sarcastique et imagé. Ce personnage «anti-dilettante» (c’est ainsi qu’il se présentait) permettait à Debussy de faire passer par la fiction ses idées progressistes.

Le quatuor To hot to hoot s’empare de Monsieur Croche sous une forme inédite qui mélange théâtre, conférence et performance musicale, sans une seule note de Debussy. «Monsieur Croche disait qu’il faut vivre avec son temps, qu’il faut sans cesse chercher de nouvelles choses, indique Julien Mégroz, percussionniste et comédien. On n’allait donc pas mettre du Debussy, mort il y a 100 ans!»

Dans «Nuit blanche avec Monsieur Croche», Julien Mégroz joue le rôle d’un compositeur d’aujourd’hui, en panne d’inspiration, qui reçoit la visite de Monsieur Croche venu lui prodiguer ses conseils. «Si certaines idées, notamment sur la manière de faire un concert, n’ont pas vieilli, d’autres sont dépassées et nous nous amusons de ces anachronismes.»

Pour la pièce écrite et mise en musique par le compositeur Nicolas von Ritter-Zahony et la metteure en scène Pascale Güdel, Julien Mégroz interprète les deux personnages tout en jouant avec ses comparses, Kevin Juillerat, saxophone, Estelle Costanzo, harpe, et Stefanie Mirwald, accordéon. Monsieur Croche pousse l’artiste à ne pas suivre les traditions et les modes: «Selon lui, si on est convaincu, on doit tracer sa voie, même si ça ne plaît pas, insiste Julien Mégroz. La forme du spectacle reflète finalement ce que Monsieur Croche conseille de faire.»


Lausanne, Maison de quartier de Chailly
Je 14, ve 16 (20 h), sa 17 (19 h), di 18 (17 h)
Rens.: 079 454 07 24

Vevey, Oriental
Me 21, je 22, ve 23 (20 h), sa 24 (19 h), di 25 (17 h 30)
Rens.: 021 925 35 90
www.ththquartet.ch

Créé: 15.11.2018, 14h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.