Passer au contenu principal

Le Montreux Comedy envoie du lourd

Après un premier gala, jeudi, peinant à sortir de son patchwork, le Festival s'est poursuivi ce week-end en mode, on peut vraiment rire de tout

Vendredi soir, le Montreux Comedy Festival sacrait la Génération stand-up avec la complicité de Thomas Wiesel.
Vendredi soir, le Montreux Comedy Festival sacrait la Génération stand-up avec la complicité de Thomas Wiesel.
LAURA GILLI/MONTREUX COMEDY FESTIVAL

L'exercice de la carte blanche n'a pas - et de loin pas - réussi à tous ceux qui s'y sont collés au service des galas du Montreux Comedy Festival. Mais en presque fin d'une année de tous les succès pour Thomas Wiesel, le Lausannois en a accroché un nouveau vendredi soir. Le bonheur de former une clique, celle d'une génération stand-up, a essaimé dans la salle déjouant jusqu'aux interprétations les plus abusives du maître de cérémonie: «Faire du stand-up à Montreux, c'est comme organiser une coupe du monde de ski à Dakar.» Mission accomplie donc avec l'art d'un genre qui claque tout mais le sexe en particulier et avec la manière en créant l'addiction. On ne parle pas du défilé de t-shirt qui a aussi rythmé chaque intervention du boss... mais de l'art d'avoir su composer un best-of pertinent du stand-up et d'une belle humilité même si, sur scène, c'est son exact contraire qui se donne en spectacle.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.