Le Montreux Comedy lance son Eurovision du rire

HumourPour sa 26e édition, le festival innove en devenant le centre du monde des jeunes talents lors de l'une de ses soirées.

Thomas Wiesel est le parrain pour la Suisse de Jokenation.

Thomas Wiesel est le parrain pour la Suisse de Jokenation. Image: odile meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La mondialisation de l’humour… Le boss du Montreux Comedy Festival en parle depuis longtemps. Grégoire Furrer l’a pressentie comme inéluctable en osant la programmation, dès ses débuts, d’artistes anglophones ou hispanophones. Il la vit, mais il veut plus. Il veut en faire partie avec Jokenation, une traque internationale aux jeunes talents et une grosse machine! En passant par l’Europe et en poussant jusqu’à l’Afrique du Sud et l’Asie-Pacifique, le territoire de chasse couvre quatre des cinq continents et embarque plusieurs festivals partenaires, dont le puissant Juste pour rire au Québec, mais ni le Marrakech du rire de Jamel Debbouze ni Morges-sous-Rire, dont le concours Talents pour rire offre aussi à ses poulains une vitrine internationale. «Les demandes nous parviennent de partout, l’enjeu a pris une envergure mondiale, alors, oui, assure Grégoire Furrer, si on arrive à fusionner les concours jeunes talents en Suisse romande, ce serait bien. Sûr qu’on en parlera avec la direction morgienne, avec laquelle nous échangeons beaucoup.»

Le compte à rebours démarre jeudi, Jokenation a cinq mois pour trouver l’avenir de l’humour international, faire voter le public et le comité artistique de chacun des dix territoires délimités. Prévu à l’affiche de la 26e édition du Montreux Comedy Festival, entre le 3 et le 7 décembre, le show mêlera les futures stars aux artistes confirmés et aux parrains, dont Thomas Wiesel (Suisse) Vérino (France), Alex Vizorek (Belgique), Rachid Badouri (Canada), Mamane (Afrique francophone).

«Contrairement à la musique, l’humour n’a pas de réseau, c’est ce que nous espérons créer, conclut Grégoire Furrer, en plus de faire parler notre ADN, qui a toujours été de découvrir et lancer des talents comme Anthony Kavanagh, Olivier de Benoist ou Eric Antoine.» (24 heures)

Créé: 01.07.2015, 19h09

Infos pratiques

Candidatures jusqu’au
lundi 21 septembre
www.jokenation.fr

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...