Passer au contenu principal

Morges-sous-Rire et Maxi-Rires, heureux en mariage

Les deux festivals ont présenté leur troisième programmation commune.

Marie-Thérèse Porchet fêtera les vignerons à Morges et à Champéry.
Marie-Thérèse Porchet fêtera les vignerons à Morges et à Champéry.
Pascal Bernheim

Fary, les Chevaliers du Fiel, Patrick Sébastien, D’jal, impossible de tous les citer, en 33 spectacles – dont deux galas –, ça fait du beau monde pour Morges-sous-Rire et Maxi-Rires, les deux festivals qui ont uni leurs envies d’humour comme leurs 25 000 spectateurs.

Marie-Thérèse Porchet en présentatrice

Mais tous ont hâte de rejoindre Morges (31e édition) ou Champéry (12e édition), parfois les deux comme Marie-Thérèse Porchet en meneuse d’un gala fêtant les vignerons même si elle est un peu agacée d’être confinée au rôle de présentatrice! Simon Romang avec son «humour AOC» comme Yann Marguet – même s’il est encore en écriture d’«Exister, définition» – ont aussi accouru jeudi, jour de présentation du programme, pour dire leur empressement. Rachid Badouri s’est manifesté par téléphone, le Québécois ayant rappelé aux organisateurs champérolains leur promesse de l’inviter après son passage à Morges cette année. Pour l’honorer, il interrompra le rodage de son nouveau spectacle. Même enthousiasme chez la Française Christelle Chollet: «Morges et Champéry, on en parle entre nous, on a tous très envie d’en être.» Elle n’aurait donc manqué pour rien au monde de venir parfumer de son «Nº 5 de Chollet» cette revue des troupes 2019 ouverte à tous les genres. Du stand-up à l’hypnose. De l’humour musical à l’improvisation.

«Le bon équilibre»

«C’est notre force, notre histoire aussi, nous tenons à présenter des spectacles complets, nous en sommes fiers et on va continuer, a insisté la directrice morgienne, Roxane Aybek. Mais forts de nos premières expériences, nous allons aussi reconduire la formule du gala, d’autant qu’elle a su séduire, celui présenté par Olivier de Benoist a été diffusé en France, il le sera d’ailleurs aussi ce samedi (21 h 55) sur la RTS.» Plus costauds ensemble, les deux rendez-vous n’ont pas fait mentir l’évidence. Mathieu Exhenry, coprésident de Maxi-Rires, pouvait s’affirmer «heureux d’avoir trouvé le bon équilibre».

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.