Passer au contenu principal

Morges-sous-Rire s’allie à Maxi-Rires

Le festival vaudois dédié à l’humour et son petit-frère valaisan ont annoncé, hier, leur rapprochement

Pour faire rayonner le festival Morge-sous-Rire, Roxane Aybek développe les collaborations avec l’équipe du Maxi-Rires à Champéry
Pour faire rayonner le festival Morge-sous-Rire, Roxane Aybek développe les collaborations avec l’équipe du Maxi-Rires à Champéry
Sebastien Anex

«Quand la montagne et le lac se rejoignent pour le meilleur et pour le rire.» Le festival dédié à l’humour depuis bientôt trente ans, du côté de Morges, et son homologue valaisan, créé à Champéry il y a dix ans, ont officialisé, hier, leur liaison. Une union qui ne se réalise pas sous le régime de la communauté des biens mais qui prend la forme d’une collaboration soutenue au niveau artitique. Les deux manifestations dévoileront, le 29 novembre prochain, la programmation de leurs éditions 2017. En attendant, Roxane Aybek, directrice de Morges-sous-Rire, détaille les motivations de cette alliance.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.