«Avec la mort de Stan Lee, c’est un géant des comics qui s'en va»

HommageDeux auteurs de BD, le Genevois Kalonji et la Lausannoise Mara, évoquent le scénariste américain disparu à 95 ans.

Créateur de très nombreux super-héros, Stan Lee avait un faible pour le personnage de Spider-Man.

Créateur de très nombreux super-héros, Stan Lee avait un faible pour le personnage de Spider-Man. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C’est un peu notre Disney à nous qui vient de partir. Un géant de la bande dessinée.» Au bout du fil, il y a de l’émotion dans la voix de Jean-Philippe Kalonji. L’auteur genevois, qui a réalisé cette année l’affiche de la Course de l’Escalade, a découvert très tôt l’univers de Stan Lee, le créateur de personnages aussi iconiques que Spider-Man, les X-Men ou Hulk. Décédé lundi à l’âge de 95 ans, le scénariste américain laisse derrière lui de nombreux fans.

Auteur d’une trentaine d’albums de BD, coanimateur des rendez-vous d’artistes organisés au Musée d’art et d’histoire, Kalonji en fait partie. «Je pense que je ne serais pas où j’en suis s’il n’y avait pas eu Stan Lee», assure-t-il. «Ses histoires, je les ai découvertes en dévorant tous les Strange, à la librairie Chlorophylle, à la Terrassière. C’est là que j’ai découvert Daredevil, Iron Man ou encore Spider-Man. C’était un écrivain de génie, un catalyseur de rêves. Il a réussi à amener très haut un art populaire dont tout le monde se moquait. Le monde foisonnant qu’il a inventé dans les années 50-60 demeure actuel. Personnellement, j’aime la magie qui émane de ses histoires, le fait que des anonymes puissent devenir des superhéros. Stan Lee fait partie de mes influences, au même titre que Tardi, Bilal ou le Japonais Otomo. Avec sa disparition, c’est tout un pan de la culture américaine qui s’en va.»

De passage en 2012 au Comic-Con de New York, un immense festival dédié à la BD US, Kalonji se souvient avoir manqué l’auteur américain d’un rien. «J’étais venu dédicacer la version en anglais de mon livre «365 samouraïs», paru chez Dark Horse Comics. Stan Lee était dans les parages. J’aurais bien aimé lui dire mon admiration.»

Également présente à cette édition du Comic-Con le même jour que Kalonji, la Lausannoise Margaux Kindhauser, connue des amateurs de bande dessinée sous le pseudonyme de Mara, a eu plus de chance. «Je me trouvais là avec un groupe d’amis, et j’ai pu faire une photo en sa compagnie», raconte-t-elle. Un moment privilégié, car poser en compagnie de ce monstre sacré n’avait rien d’évident. «Aux États-Unis, le système de la dédicace n’est pas du tout le même qu’en Europe», rappelle Mara. «Les auteurs finançant eux-mêmes leur stand, il faut payer pour une courte rencontre.»

Comme Stan Lee était quelqu’un de très demandé, les prix culminaient à une belle hauteur, histoire d’éviter des files d’attente démesurées. Pour 300 dollars, un ami de Mara a obtenu une belle reproduction signée, format A3, d’une couverture d’un comics. Et le droit de se faire tirer le portrait avec son auteur favori. Au culot, il a demandé que Mara les rejoigne sur la photo. Accordé. «Cela reste un superbe souvenir. Rencontrer un auteur de cette envergure, c’est émouvant. Très peu de gens peuvent se targuer, comme lui, d’avoir eu une influence aussi importante sur la bande dessinée. Un grand Monsieur.» (24 heures)

Créé: 13.11.2018, 14h55

Articles en relation

Le père de Spider-Man est mort

Bande dessinée Stan Lee, le scénariste américain qui a notamment créé pour Marvel Comics des personnages iconiques comme Spider-Man, les X-Men ou Hulk, est décédé à 95 ans. Plus...

Hollywood rend hommage au père de Spider-Man

Bande-dessinée Stan Lee, un des géants de la bande dessinée américaine et créateur de nombreux super-héros, a mis ses empreintes dans le ciment. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...