À 333 ans, Bach retrouve son enfance à Lausanne

ClassiqueLe Festival Bach retrouvait le chœur d’enfants de Tölz, accompagnés des pionniers du Concentus Musicus.

Un chœur d’enfants et des instrumentistes d’exception.

Un chœur d’enfants et des instrumentistes d’exception. Image: DANIEL MUSTER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est un moment historique et symboliquement fort que le Festival Bach de Lausanne a réussi à concrétiser vendredi à l’église Saint-François: réunir à nouveau le Concentus Musicus Wien et le Tölzerknabenchor, deux ensembles qui ont marqué l’histoire de la musique à travers leur intégrale des cantates de Bach enregistrée de 1970 à 1990 par Nikolaus Harnoncourt et Gustav Leonhardt. Le «Magnificat» et deux cantates (BWV 10 et 243) sur le même thème de la visitation de la Vierge offraient le plus beau visage possible à ces retrouvailles.

Le chœur des garçons de Tölz était déjà venu à plusieurs reprises, pour la «Messe en si», les motets, la «Passion selon saint Matthieu» toujours préparé par son fondateur en 1956, Gerhard Schmidt-Gaden. Mais le chef bavarois a aujourd’hui cédé sa place à ses deux adjoints et l’ensemble n’a jamais paru aussi rayonnant, virtuose et d’une vitalité stupéfiante. Les airs de soprano et d’alto assurés par les enfants réservent des moments poignants, mais certainement moins assurés et percutants que les interventions de Martin Metterruntzner, ténor, et Matthias Helm, basse.

L’orchestre viennois, toujours mené du violon par Erich Höbarth, a conservé l’assurance, l’audace et la fraîcheur qui ont fait sa réputation. C’est aujourd’hui le claveciniste autrichien Stefan Gottfried qui en a repris les rênes, avec une aisance et un engagement qui fait autant plaisir à voir qu’à entendre. Même si, du temps de Nikolaus Harnoncourt, le Concentus Musicus de Vienne n’avait pu trouver l’occasion de répondre à l’invitation des Lausannois, la réunion des deux ensembles opère comme une potion de jouvence miraculeuse.

Créé: 11.11.2018, 18h59

Festival Bach de Lausanne

Jusqu’au dimanche 25 novembre.

Prochain concert: François Joubert-Caillet, viole de gambe.
Cathédrale de Lausanne, jeudi 15 novembre (20h).

Renseignements: monbillet.ch
www.festivalbach.ch

Articles en relation

Un joyeux 333e anniversaire!

Classique Le Festival Bach de Lausanne réunit les meilleurs interprètes pour jouer sa musique, celle de ses contemporains, prédécesseurs et inspirateurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.