«Cendrillon» sort magnifiée d’un placard à poussière

Jeune publicL’Opéra de Lausanne exhume un «péché de vieillesse» du XXe siècle.

La cantatrice Pauline Viardot avait composé «Cendrillon» au début du XXe siècle.

La cantatrice Pauline Viardot avait composé «Cendrillon» au début du XXe siècle. Image: ALAN HUMEROSE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’exercice consistant à offrir chaque année un opéra pour les enfants est autant une chance qu’une contrainte exigeante, le répertoire en la matière n’étant pas infini. Depuis qu’il dirige l’Opéra de Lausanne, Eric Vigié a d’ailleurs suscité des créations en passant commande à des compositeurs de la région («Les moutons bleus», «Les zoocrates»).

«Cendrillon» de Pauline Viardot (1821-1910), à découvrir dès vendredi, est aussi une création, dans le sens où cet opéra-comique n’a encore jamais été présenté avec accompagnement d’orchestre. Et pour cause: la partition originale composée par la célèbre cantatrice au tout début du XXe siècle s’est limitée à une version pour sept chanteurs et piano, puis créée dans un salon parisien en 1904. En confiant à Didier Puntos une nouvelle orchestration, l’Opéra de Lausanne permet véritablement à cette œuvre tombée dans l’oubli de revenir à la lumière dans un nouvel écrin. Le pianiste français a très étroitement conçu cet habillage pour coller à l’esprit de la mise en scène de Gilles Rico.

Coïncidence étonnante, cet intérêt porté sur l’œuvre de Pauline Viardot entre en résonance avec le sort de sa villa. La «Villa Viardot» dans les Yvelines, près de Paris, où la cantatrice a reçu les hôtes les plus illustres, est en effet à l’abandon depuis des années. Or l’édifice vient de recevoir le premier chèque du Loto patrimoine français pour financer (en partie) sa rénovation, et à terme le cœur d’un futur centre européen de la musique. La fin du purgatoire pour cette «archi-musicienne», comme la décrivait Franz Liszt?

Créé: 22.11.2018, 13h56

Infos pratiques

Lausanne, Opéra

Vendredi 23, samedi 24 (19h), dimanche 25 (11h, 17h), mercredi 28 (17h) novembre
Renseignements: 021 315 40 20

www.opera-lausanne.ch

Articles en relation

La «Cendrillon» de Pauline Viardot en son habit neuf

Opéra Après avoir réduit «L’enfant et les sortilèges» de Ravel pour formation de chambre, Didier Puntos orchestre l’opéra-comique de la célèbre cantatrice. A l'Opéra de Lausanne dès le 23 novembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.